Messe du jour de Noël – Année C – Claude WON FAH HIN

Homélie du Dimanche 25 décembre 2016 – Messe du jour de Noël

Jésus est le Verbe qui a toujours existé, de toute éternité, avant la Création, étant lui-même à l’origine de la Création : « Tout fut par Lui et sans Lui rien ne fut » tandis que nous, nous sommes de la poussière qui a pris vie par le souffle de l’Esprit (Gn 2,7). Gn 3,19 : « tu es poussière et tu retourneras en poussière ». Jésus est Dieu auprès de Dieu, ayant l’un envers l’autre un amour réciproque. Dieu a pour ainsi dire besoin en permanence de Dieu, alors que la poussière, devenue créature de Dieu, se complaît souvent dans sa poussière et se montre souvent indifférente vis-à-vis de Dieu, croyant pouvoir vivre sans Dieu : « Il était dans le monde et le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui et les siens ne l’ont pas accueilli ». Le monde dont on parle est un monde de ténèbres parce qu’il préfère rester sciemment, et c’est son choix, sous l’emprise de l’Esprit du Mal qui lui fait miroiter toutes sortes de belles choses de la vie, auxquelles il ne peut résister et dont il n’a pas conscience que tout cela c’est fait pour la ruine de son âme. C’est un monde où Dieu n’existe pas, où l’on a choisi de ne pas le rencontrer, de le rejeter même, un monde de corruption : corruption du corps, corruption de l’âme, corruption des relations, dans le but d’avoir la reconnaissance des hommes, les honneurs et l’argent. Pour ce monde-là, c’est tout ce qui compte. Il croit vivre, de cette manière, mieux que tout le monde, alors qu’il suffirait d’une simple rencontre authentique avec Dieu pour que tout un retournement de situation puisse se faire. Le Verbe est la vie (Jn 14,6 : « Je suis le chemin, la vérité et la Vie »), et il ne donne que la Vie. Lui seul est capable de pénétrer les ténèbres pour illuminer et faire vivre ceux qui ne veulent pas rester « dan’fénoir », car la Vie est la lumière des hommes. Si le monde des hommes est un monde de « ténèbres », Jésus est le seul capable de percer ces ténèbres, de luire, de briller à travers elles, car il est lumière véritable qui éclaire tout homme. Et là, Dieu met chacun de nous devant ses propres responsabilités. Dt 30,19 : « je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction ». Et il insiste : « Choisis donc la vie, pour que, toi et ta postérité, vous viviez ». Autrement dit, malgré les apparences trompeuses, la vie du monde sans Dieu n’est pas une vie véritable, et Dieu nous propose de « choisir la vie pour que, toi et ta postérité (ta descendance) , vous viviez ». C’est cette vie, que Dieu nous propose, qui nous donnera de vivre véritablement déjà en ce monde, une vie faite d’amour et de paix, car « la paix est signe certain de la présence de Dieu » nous dit Padre Pio, et qui s’achèvera dans son Royaume de façon éternelle. – Dieu nous propose la vie, et c’est la Vie qui nous est donnée en ce Jour de Noël, en la personne de Jésus. Is 9,1.5 : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur les habitants du sombre pays, une lumière a resplendi. 5 Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné… ». Cette grande lumière vient nous illuminer, nous transformer, nous transfigurer, nous sanctifier jusqu’à devenir nous-mêmes « lumières », à la ressemblance de cette grande lumière, source de toute lumière. Mt 5,14 : « Vous êtes la lumière du monde ». On est alors « dans le monde sans être du monde », étant devenu lumière du monde. Tous ceux qui acceptent la venue du Christ et qui se mettent à sa suite sont « lumières du monde ». Jn 8,12 : « Moi, je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie ». La vie est lumière. Voici comment le Pape François nous parle de la lumière (« Méditations quotidiennes – P.266-267) : « La lumière de Jésus est une lumière humble, qui ne s’impose pas. C’est une lumière douce, qui a la force de la douceur, une lumière qui parle au cœur et c’est également une lumière qui offre la croix. Si nous, dans notre lumière intérieure, nous sommes des hommes doux, nous entendons la voix de Jésus dans le cœur, et nous regardons sans peur la croix dans la lumière de Jésus… Mais si, au contraire, nous nous laissons aveugler par une lumière qui nous rend sûrs de nous, orgueilleux, et nous conduit à regarder les autres de haut, à les mépriser avec arrogance, il est certain que nous ne nous trouvons pas en présence de la lumière de Jésus. C’est au contraire la lumière du diable travesti en Jésus, en ange de lumière. Nous devons faire la distinction : là où se trouve Jésus se trouve toujours l’humilité, la douceur, l’amour et la croix. ..» (Pape François). Tout le monde sait que la lumière c’est la vie. Il suffit d’une simple panne d’électricité pour comprendre ce qu’est une vie sans lumière. Accepter la lumière qu’est le Christ, c’est accepter la vie divine, une vie rayonnante de joie, de paix, de bonheur, d’autant plus que le Christ est lui-même la Vie, Il est à Lui seul le paradis dont on cherche sans cesse. Jn 6,32-33 : « 32 …c’est mon Père qui vous donne le pain qui vient du ciel, le vrai; 33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde ». Jésus nous est envoyé par son Père pour nous éclairer, et faire de nous des lumières qui donnent la vie au monde. Et Le Pape François nous dit que c’est « une lumière que le monde n’a pas apprécié, mais qui, toutefois, nous sauve des ténèbres, des ténèbres du péché » (Pape François – Méditations quotidiennes – P. 266). « On pense souvent que la lumière nous est donnée par les nombreuses découvertes scientifiques ou encore par le développement des techniques modernes d’information, mais la lumière de Jésus est autre chose ». La vie offerte par les scientifiques et par les politiques, c’est souvent une affaire de gros sous, à coup de milliards, et de pouvoir. Mais seul Dieu nous offre une vie par Amour et miséricorde, une vie d’Amour, pour notre seul bien-être, pas seulement sur terre, mais pour l’éternité. Rien ne remplacera la Paix que Dieu nous donne par amour. Et tous ceux qui se mettent à la suite de l’enfant Jésus et qui l’acclament aujourd’hui, jour de son incarnation, constitue (1 P 2,9) « une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière ». « A tous ceux qui l’ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, 13 eux qui ne furent engendrés ni du sang, ni d’un vouloir de chair, ni d’un vouloir d’homme, mais de Dieu ». Nous sommes « enfants de Dieu » par notre baptême, peuple de Dieu et une nation sainte, uni par amour de Dieu en la personne de Jésus. Nous sommes l’Église catholique, c’est-à-dire « universelle », dans un double sens :
• CEC 830 Elle est catholique parce qu’en elle le Christ est présent.  » Là où est le Christ Jésus, là est l’Église Catholique  » (S. Ignace d’Antioche). En elle, subsiste la plénitude du Corps du Christ (cf. Ep 1, 22-23), ce qui implique qu’elle reçoive de lui  » la plénitude des moyens de salut  » (AG 6). Elle possède, universellement et intégralement, tous les moyens du salut dont les sacrements. CEC 504 : C’est de  » sa plénitude  » à lui, tête de l’humanité rachetée (cf. Col 1, 18), que  » nous avons reçu grâce sur grâce  » (Jn 1, 16). La plénitude désigne, entre autres, l’ensemble des bénédictions et des biens que Dieu le Père donne à son Fils pour qu’il nous les redistribue au sein de l’Eglise principalement par les sacrements.
• et ensuite parce que sa mission embrasse l’ensemble du genre humain » (CEC 830).
Nous sommes amenés à ne pas nous renfermer en nous-mêmes, comme pour se dire égoïstement « nous sommes peuple de Dieu et tant pis pour les autres ». Ac 26,23 : « (Je t’envoie, moi) pour leur ouvrir les yeux, afin qu’elles reviennent des ténèbres à la lumière et de l’empire de Satan à Dieu, et qu’elles obtiennent, par la foi en moi, la rémission de leurs péchés et une part d’héritage avec les sanctifiés ». Comme Dieu le Père a envoyé son Fils parmi nous, nous aussi, nous sommes envoyés dans le monde par le Fils, pour leur dire, sans avoir honte de notre foi, avec toute notre faiblesse et la force que Dieu nous donne, qu’il faut se repentir et changer de vie afin d’avoir la vie éternelle. Si nous sommes heureux avec Dieu, il faut le faire savoir aux autres et le leur faire partager afin de leur donner cette envie de connaître l’Amour qui est Dieu. « Qu’ils sont beaux, sur les montagnes, les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de bonnes nouvelles qui annonce le salut, qui dit à Sion : Ton Dieu règne. C’est la voix de tes guetteurs : ils élèvent la voix, ensemble ils poussent des cris de joie. Ensemble poussez des cris, des cris de joie, … car Yahvé a consolé son peuple, il a racheté Jérusalem. Yahvé a découvert son bras de sainteté aux yeux de toutes les nations, et tous les confins de la terre ont vu le salut de notre Dieu ». le Pape François [« Méditations quotidiennes – P. 54-55] nous dit : « Devenez des baptisés courageux. L’Église ne peut pas être une baby-sitter qui prend soin d’un enfant pour qu’il s’endorme ». S’il en était ainsi, ce serait une Église assoupie. Qui a connu Jésus a aussi la force et le courage de l’annoncer. Et qui a reçu le baptême a la force de marcher, d’aller de l’avant, d’évangéliser et lorsque nous faisons cela, l’Église devient une mère qui engendre des enfants, capables d’apporter le Christ au monde. Demandons au Seigneur la grâce de devenir des baptisés courageux et sûrs que l’Esprit que nous avons en nous, au baptême, nous pousse toujours à annoncer Jésus Christ à travers notre vie, à travers notre témoignage et également à travers nos paroles ». – Aujourd’hui, c’est jour de joie pour tous les chrétiens alors que le monde des ténèbres, le monde qui rejette le Christ et l’Église, veut en faire un jour de fête sans Jésus. Avec la question de la laïcité, on veut un Noël de fête, de cadeaux, mais sans Dieu alors que Le Christ est au centre de la fête de Noël. Ne tombons pas dans ce piège d’un monde sans Dieu. Christ est parmi nous, gardons toute notre confiance en Lui. Joyeux Noël à tous !

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top