Rencontre autour de l’Évangile – Epiphanie du Seigneur

« Nous avons vu son étoile à l’Orient

et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

  

TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons (Mt 2, 1-12)

L’Evangile de la visite des Mages en saint Matthieu est bien connu. C’est une scène pleine de poésie qui a inspiré beaucoup d’artistes. Nous essaierons de le relire avec un regard nouveau afin d’accueillir tout le message de la fête de l’Epiphanie : la portée universelle de la venue en notre chair du Fils de Dieu.

 

Soulignons les mots importants 

Bethléem en Judée : Quel grand roi d’Israël est né à Bethléem.

( Bethléem signifie en hébreu « maison du pain »)

Des mages : qui étaient ces mages?

venus d’Orient : Quand nous parlons de l’Orient ou l’Est,  qu’est-ce que cela évoque pour nous?

Nous avons vu se lever son étoile : que signifie cette étoile?

Hérode fut pris d’inquiétude : pourquoi?

L’étoile les précédait : que veut nous dire l’évangéliste Matthieu?

En entrant dans la maison: Pourquoi Matthieu parle-t-il de maison?

L’enfant avec Marie sa mère : Seule Marie est mentionnée par l’évangéliste.

Tombant à genoux, ils prosternèrent devant lui

Lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe : que nous révèlent les gestes et les présents que font les Mages? 

Ils regagnèrent leur pays par un autre chemin : « cet autre chemin » peut avoir deux sens : cherchons.

Pour l’animateur  

L’exemple des Mages trace les voies d’un cheminement chrétien : ce sont des hommes de bonne volonté, attentifs aux signes des temps, disponibles à l’aventure de la foi. Alors qu’ils sont savants et riches, ils se font humbles et pauvres, ils acceptent de se mettre à l’écoute des Ecritures: et c’est ainsi que leur foi découvre dans l’Enfant de Bethléem Celui qui, dans son Eglise, rassemblera tous les hommes. L’étoile désormais brille au fond de leur cœur.

Qui étaient ces « Mages » ? Dans l’antiquité, c’était des hommes mi-savants, mi-magiciens : ils pratiquaient la médecine, l’astrologie, la divination, interprétaient les songes. La Bible ne les aime pas. Ils interviennent contre Moïse, contre l’apôtre Paul (Ac 8,9; 13,8). Ce sont des païens, la magie étant interdite en Israël.

Les « Mages » dont parlent Matthieu, venaient d’Orient : les plus réputés, surtout les Chaldéens de Babylone (Irak d’aujourd’hui). Peut-être étaient-ils au courant de l’attente d’un Sauveur par les juifs.  (L’Orient, c’est là que se lève le soleil : Jésus, soleil de Justice, Lumière du monde)

« Nous avons vu se lever son étoile » : Les Mages ont vu une étoile qu’ils ont interprétée comme annonciatrice de l’avènement du roi des juifs et ils ont décidé d’aller lui rendre hommage. Le texte ne dit pas que l’astre a guidé leur route. Ils se rendent donc à Jérusalem. Ils interrogent ceux qui ont compétence pour interroger les prophéties concernant le Messie. Matthieu souligne le contraste entre le refus des Juifs, qui connaissaient les Ecritures et la soumission des païens à la lumière des Ecritures : c’est la première leçon missionnaire de l’évangéliste. Plus que l’étoile, c’est l’Ecriture qui sera le véritable guide pour les Mages.

L’étoile : l’étoile dont parle Matthieu n’est pas un astre de la voûte céleste, mais dans la Bible! Dans la Bible, une prophétie de Balaam (un mage païen) disait : « De Jacob monte une étoile… » (Nb 24,17) Les juifs dès le début l’ont appliquée au Messie. Ce symbole de l’étoile a servi à Matthieu pour l’histoire des mages. (Aujourd’hui encore, pour parler de quelqu’un de célèbre ont dit qu’il est une « star »)

L’Eglise d’occident dans sa tradition compte trois mages (un par cadeau) dont elle a fait des rois (Voir ps 72 : Les souverains des nations viennent offrir au Messie les trésors de leur pays. Mais Matthieu ne parle pas de rois : ce sont des païens qui viennent au Christ et l’adorent : L’or signifie la royauté; l’encens la divinité; la myrrhe la sépulture.

Les mages trouvent Jésus avec Marie sa mère dans la maison (probablement la maison qui se trouvait à l’avant de l’abri pour animaux où Marie avait mis au monde Jésus). 

Hérode pense que son trône est danger par un rival et il commence à imaginer une action malveillante pour s’en débarrasser. Hérode le Grand était tristement célèbre pour sa cruauté. (il avait fait exécuter plusieurs de ses fils).

C’est grâce à la lumière des Ecritures que les Mages sont remis dans la bonne direction et retrouvent l’étoile qui, cette fois, les conduit jusqu’au Messie.

Le récit de Mages est symbolique : en fait la naissance de Jésus à Bethléem fut ignorée de l’actualité de l’époque et s’est passée dans l’obscurité de l’anonymat ;

C’est le Message » de Matthieu qui est important :

Matthieu présente Jésus comme le nouveau Moïse, (autrefois menacé de disparaître en même temps que les nouveaux-nés par Pharaon et sauvé miraculeusement) Cela donne le sens récit du massacre des innocents de Bethléem qui annonce le martyre de tous ceux qui seront massacrés pour le Nom de Jésus. (En fait le massacre des nouveaux-nés de Bethléem n’a laissé aucune trace dans l’histoire juive).

C’est le drame de la mission de Jésus qui commence ici : Jésus, le descendant du roi David,le berger de Bethléem,  sera le berger d’Israël, rejeté par Jérusalem. Tandis que les païens de partout accueilleront celui qui est venu pour sauver tous les hommes. Il est le berger et l’étoile qui précède tous ceux qui cherchent Dieu avec un cœur sincère.

Certes les Mages retournent chez eux par un autre itinéraire (c’est le premier sens); mais cet « autre chemin » a aussi un sens symbolique : éclairés Jésus, l’étoile de leur vie, ils choisissent une autre manière de vivre.

 

TA PAROLE DANS NOS CŒURS :

TON ÉTOILE A GUIDÉ LES MAGES

Seigneur Jésus,

Roi des rois et Seigneur des seigneurs,

né petit enfant de la Vierge Marie,

ton étoile a guidé les mages vers ta crèche

et ils t’ont adoré dans les bras de ta Mère,

nous te prions.

A chaque homme allume son étoile – sa raison d’espérer et d’aimer –

qui se lève dans le ciel de son cœur et qui le guide vers toi.

Puisse-t-il alors, avec les mages, t’offrir comme présents

l’or de sa fidélité,

l’encens de sa prière

et la myrrhe de son sacrifice

 

TA PAROLE DANS NOS MAINS :

La Parole aujourd’hui dans notre vie       

 Chrétiens, nous savons beaucoup de choses sur le Christ; Mais lui, le  cherchons-nous vraiment?  

Nous n’avons qu’un pas à faire pour rencontrer le Sauveur : la prière, les sacrements, la charité fraternelle.. Le faisons-nous ? 

Parfois seulement quelques mots suffisent pour orienter la recherche tâtonnante  de nos frères : un encouragement, un témoignage de foi… Sommes-nous encore lumière pour le monde? 

Jésus,  lumière des nations, veut attirer à lui tous les hommes : quel regard je porte sur ceux qui ne partagent notre foi ou qui ne connaissent pas le Christ? 

Sainte Thérèse de Lisieux, dans son Carmel, aurait voulu aller dans tous les pays, jusque dans les îles les plus lointaines pour faire connaître et aimer Jésus : et nous?

Ensemble prions  

Gloire et louange à toi Seigneur Jésus !

Aujourd’hui, les mages viennent à Bethléem.

Avec eux, Seigneur, nous venons te rendre hommage.

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

Aujourd’hui, l’étoile les conduit à la crèche.

Avec eux, Seigneur, nous voulons nous laisser conduire par ta lumière.

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

Aujourd’hui, ils trouvent le petit enfant et Marie sa mère.

Avec eux, Seigneur, nous voulons te découvrir au milieu de nos frères.

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

Aujourd’hui, ils se prosternent devant toi et t’adorent.

Avec eux, Seigneur, nous voulons adorer ta sainte volonté sur nous.

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

Aujourd’hui, ils t’offrent leurs présents.

Avec eux, Seigneur, nous voulons t’offrir comme présent notre propre vie.

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

 

Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici :  EPIPHANIE

 

 

 

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top