31ième Dimanche du Temps Ordinaire – par Francis COUSIN (St Luc 19, 1-10)

« Zachée, descends vite :

aujourd’hui il faut que

j’aille demeurer dans ta maison. »

Encore une histoire avec un publicain !

Mais pas n’importe lequel ! Zachée est un chef parmi les publicains. Peut-on en conclure qu’il profite encore plus que les autres de sa situation pour se faire une bonne vie ?

Peut-être. Mais cela n’est pas sûr du tout.

Certes, la suite du récit nous le montre, Zachée est quelqu’un de riche. Mais peut-être que sa richesse ne le satisfait pas totalement. Il cherche autre chose que d’avoir de l’argent, un désir de bien-être, peut-être pas spirituel, mais d’un niveau autre, supérieur : il sent bien que ce n’est pas la richesse qui peut le combler. Il cherche autre chose.

Aussi, quand il entend parler que Jésus passe par Jéricho, sa ville, sur son chemin vers Jérusalem, il y a un déclic chez lui. Comme tout le monde semble-t-il, il a entendu parlé de l’enseignement de Jésus, lui qui prône la justice et le bien, lui qui va vers ceux qui se sentent malheureux, et qui les remet dans le droit chemin.

Alors il se dit : « Cet homme qui met le bien là où il passe, peut-être pourra-t-il m’aider dans ma réflexion, et me dire ce que je dois faire ? ».

Et il se met dans l’idée de rencontrer Jésus.

Mais c’était sans compter sur la haine des habitants de Jéricho ! « Comment cet homme, cet impur, ce collaborateur avec les Romains, veut-il passer devant nous ? ». Et ils l’empêchent de se mettre au premier rang sur le chemin.

Et comme Zachée est petit, il ne peut pas rester derrière !

Alors, comme un enfant, toute honte bue, oubliant son ‘standard’ de vie, il monte dans un sycomore, en se disant : « Au moins, je pourrai le voir, et peut-être capter une bribe de ce qu’il dira ! ».

C’était déjà un bon début. Jésus n’avait-il pas dit : « Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. » (Mt 18,3) ?

Et Jésus passe … s’arrête devant le sycomore et lève les yeux. Le regard aimant de Jésus rencontre le regard étonné de Zachée ! Et Jésus dit : « Zachée, descend vite ! … » devant le regard haineux des autres habitants …

Encore une fois, Jésus, en Bon Berger, est allé à la rencontre de la brebis perdue. Il accueille Zachée en lui demandant de l’accueillir chez lui. Il considère Zachée, non comme un pécheur à rejeter, mais comme quelqu’un qui a besoin de l’amour de Dieu. Il ne lui fait pas la morale, mais l’accueille comme il est !

Faisant cela, Jésus nous montre comment nous, nous devrions accueillir ceux qui ne sont pas tout-à-fait dans le droit chemin, ceux qu’on a envie de rejeter parce qu’ils sont pécheurs, ou que nous supposons tels. L’amour a dépassé la haine. Comme l’a dit Jésus : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Mt 5, 44). Oui, c’est bien difficile ! Mais c’est ce que nous demande Jésus !

Et ce regard d’amour change tout dans le cœur de Zachée : Vite, il descend, accueille Jésus chez lui, et propose de partager sa richesse et de rendre quatre fois plus à ceux à qui il a fait du tort.

Un simple regard d’amour a remis Zachée en homme debout.

Et nous, quel regard avons-nous devant un pécheur ?

Un regard de réprobation qui enferme la personne sur elle-même, avec son poids d’amertume ?

Ou un regard d’amour qui libère la personne et la remet debout ?

Oui, il est difficile de pratiquer l’évangile, mais avec l’aide de Dieu …

« Que ton regard soit le regard de Dieu :

Il cherche les pécheurs pour être leur pardon !

Change ton regard, change ton regard,

Et la vie jaillira ! et la vie jaillira ! »

Seigneur Jésus,

Comme il est difficile

de mettre ton évangile en pratique !

Nous condamnons souvent l’homme,

au lieu de condamner la faute !

Donne-nous ton regard,

Ton regard d’amour pour tous,

pour que nous fassions jaillir

la vie autour de nous !

 

Francis Cousin

  

 Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le titre suivant :

Prière dim ordinaire C 31°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top