20ième Dimanche du Temps Ordinaire – par Francis COUSIN (St Luc 12,49-53)

 « Pensez-vous que je sois venu

mettre la paix sur la terre ? »

 

C’est curieux d’entendre cela de la part de Jésus, surtout quand il ajoute aussitôt après : « Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division. »

Et pourtant, Jésus, le Messie, est présenté par Isaïe à l’inverse : « Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : ’’Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix’’. » (Is 9,5). À l’annonce de sa naissance, les anges du ciel chantaient : « Gloire à Dieu … paix sur la terre aux hommes qu’il aime » (Lc 2,14), et Jésus lui-même a dit : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » (Jn 14,27) que l’on reprend dans le rite de la paix à chaque messe, en continuant : « Pour que ta volonté s’accomplisse, donne [à ton Église] toujours cette paix et conduis-la vers l’unité parfaite », et on le redit encore dans l’Agneau de Dieu.

Et si on regarde dans les Béatitudes, on trouve plusieurs béatitudes qui vont dans ce sens : « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés … Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. » (Mt 5,6.9-11).

Vouloir la justice, c’est vouloir la paix. Et on voit bien ici que ce ne sont pas ceux qui suivent Jésus qui amènent la division, et encore moins Jésus, mais les autres, qui persécutent, qui insultent ou qui médisent.

Et pourtant, c’est un reproche que l’on fait souvent aux religions, et particulièrement aux catholiques, d’être à l’origine de conflits, de guerres …

Et c’est tellement fortement inscrit dans les habitudes que les livres d’histoires parlent des ’’guerres de religions’’, notamment pour la France. Mais on en parle aussi ailleurs : il y a quelques temps, en Irlande du Nord avec l’IRA et les Anglais, … et en ce moment, de guerres entre chrétiens et musulmans, en Afrique principalement, ou entre chrétiens et hindous en Inde … et on voit ces jours-ci la volonté du gouvernement d’Israël d’implanter de nouvelles colonies juives sur le territoire Palestinien (des chrétiens et des musulmans), au mépris des accords passés.

Ce n’est quasiment jamais une question de religion qui est à l’origine de ces conflits, mais des questions de volonté d’expansion, de domination, de pouvoir, que ce soit au niveau politique, économique, ou parfois ethnique …

Mais il est vrai que ceux qui veulent suivre l’enseignement de Jésus, c’est-à-dire « ceux qui ont faim et soif de la justice », vont immanquablement trouver sur leur chemin des personnes qui s’opposent à eux, parce qu’elles ne veulent pas la justice, parce qu’elles profitent de la situation présente …

Alors, on comprend bien le regret de Jésus : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! ».

Parce que le feu de Jésus, ce ne sont pas les bombes, les incendies qui en découlent, les guerres … le feu de Jésus, c’est l’Amour ! « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 13,34). Le feu de Jésus, c’est la charité, la justice, la miséricorde, le pardon …

Malheureusement, deux mille ans après Jésus, nous pouvons encore dire « et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! ».

Mais il ne suffit pas de regretter que ce feu de l’Amour ne soit pas encore allumé, car si nous voulons vraiment qu’il brûle, il faut que chacun y mette la main … au risque de se brûler, et de devoir affronter des critiques … ou plus …

Ce sont là nos croix !

Seigneur Jésus,

Tu es venu apporter un feu sur la terre,

un feu d’amour, de justice et de paix.

Mais il ne brûle pas beaucoup.

Tu comptes sur nous pour le ranimer,

et nous pourrons le faire

avec l’aide du feu de l’Esprit Saint.

Qu’il brûle en nous !

Francis Cousin   

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le titre suivant;

Prière dim ordinaire C 20°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top