30ième Dimanche du Temps Ordinaire – par le Diacre Jacques FOURNIER

” Aimer Dieu, c’est aimer son prochain “

(Mt 22, 34-40)

  En ce temps-là, les pharisiens, apprenant qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
Jésus lui répondit : « ‘Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.’
Voilà le grand, le premier commandement.
Et le second lui est semblable : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’
De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

 

          

           Autrefois, le catéchisme s’apprenait par cœur, et régulièrement, Mr le Curé interrogeait ses élèves pour tester leurs connaissances. C’est l’épreuve que subit ici Jésus de la part d’un Pharisien, « Docteur de la Loi ». Et Lui, vrai homme et vrai Dieu, se prête au jeu et répond ! Quelle patience ! Et il citera deux passages de la Loi : le Livre du Deutéronome, central pour la foi juive, « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit » (Dt 6,5), et le Livre du Lévitique, le code de lois de l’époque : « Tu aimeras ton prochain comme toi‑même » (Lv 19,18).

        Pour Jésus, tout se résume donc à l’amour, et tout en citant Dieu en premier, il présente l’amour du prochain comme étant « semblable » à l’amour de Dieu. Le texte du Décalogue, les Dix Paroles (Ex 20,1-17), ne commence-t-il pas par « Moi, le Seigneur ton Dieu… » et ne se termine-t-il pas par « … tout ce qui est à ton prochain » ? Quiconque écoute ces Paroles pour les mettre en pratique ne pourra que respecter Dieu et son prochain. Et ceci se vérifie avec une intensité inégalée en Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme. Avec lui, qui aime Dieu vraiment ne peut qu’aimer l’homme vraiment…

       Face à ce Pharisien Docteur de la Loi, Jésus résume donc toute la Loi à l’amour… « Celui qui aime les autres a parfaitement accompli la Loi », écrira plus tard un autre Pharisien Docteur de la Loi, St Paul… « Ce que dit la Loi : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras rien ; ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait rien de mal au prochain. Donc l’accomplissement parfait de la Loi, c’est l’amour » (Rm 13,9-10).

       Mais l’amour de Dieu, cité ici en premier par Jésus, est la Source de l’amour du prochain. En effet, « Dieu est Esprit » (Jn 4,24), « Dieu est Amour » (1Jn 4,8.16), et pour Lui, aimer, c’est se donner soi-même, donner tout ce qu’Il Est en Lui-même. Quiconque ouvre son cœur à Dieu ne peut donc que recevoir au même moment ce Don qu’il ne cesse de faire de lui-même, et Il Est Esprit, Il Est Amour… « Si tu savais le Don de Dieu », dit Jésus à la Samaritaine. « Dieu vous a fait le Don de son Esprit Saint » et « l’Amour de Dieu a été versé dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Jn 4,10 ; 1Th 4,8 ; Rm 5,5). C’est donc le même Esprit qui jour après jour lave et purifie les pécheurs que nous sommes, et nous apprend, petit à petit, à aimer, dans la paix…                             DJF

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top