5ième Dimanche du Temps Ordinaire (Mc 1, 29-39) – Francis Cousin

« Les préoccupations de Jésus »

L’évangile de cette semaine, que certains appellent ’’une journée-type de Jésus’’, nous permet surtout de voir en un seul lieu les trois composantes du ministère de la vie publique de Jésus : les guérisons ou les relèvements, la prière, et la prédication de la Bonne Nouvelle.

Cela a commencé avec l’évangile de la semaine dernière, dans la synagogue de Capharnaüm, où Jésus prie, dans une prière collective, où Jésus enseigne « en homme qui a autorité », et où Jésus guérit « l’homme tourmenté par un esprit impur » (Mc 1,22).

Il en est de même dans l’évangile de ce jour, qui suit immédiatement celui de dimanche dernier : « Aussitôt sortis de la synagogue » Jésus se rend avec ses quatre premiers compagnons chez la      belle-mère de Simon. Mais l’ordre n’est pas le même.

Ministère de Guérison.

La belle-mère de Simon est malade, allongée sur son lit avec de la fièvre. Maladie réelle : grippe … ou maladie psychosomatique à cause de l’enrôlement de Simon à la suite de Jésus avec toutes les conséquences que cela va avoir pour elle et sa fille en terme de présence ou d’absence, et surtout en terme de nourriture et de revenus … Nul ne le sait.

La réaction de Jésus est, là aussi, nouvelle : lui, un homme, va au-devant d’une femme qu’il ne connaît pas. Il ne parle pas, mais il va près d’elle, qui est malade, donc impure dans la mentalité de l’époque, et « la saisit par la main et la fit lever. ». En peu de temps, deux tabous sont transgressés par Jésus.

Ce qui s’est passé dans l’après-midi, on ne le sait pas … mais c’était le sabbat … donc pas grand-chose.

Par contre, dès que le soleil se couche, et donc le sabbat terminé, c’est la foule autour de la maison : « La ville entière se pressait à la porte. » avec toutes sortes de maladie …

Et Jésus les guérit et expulsa beaucoup de démons.

Ministère de la Prière.

« Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. »

Après la prière collective, c’est la prière personnelle de Jésus.

On ne sait pas ce qu’il dit … sauf à de rares moments, notamment lors de la Passion.

Mais on sait le lien indéfectible entre lui et son Père : « Le Père et moi, nous sommes un. » (Jn 10,30), et donc l’importance de la communication entre le Père et lui.

Raconter sa journée, comment cela s’est passé, les problèmes rencontrés, que faire à l’avenir …peut-être un peu comme ce qui se passe dans un couple …

Louange, remerciement … mais aussi : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. » (Jn 11,41-42), avec ici l’explication de sa prière vis-à-vis de la foule.

Avec quand même un renseignement : elle a lieu « dans un endroit désert », loin de toute tentation, de tout bruit, afin de garantir la concentration sur le dialogue. Comme Jésus le dit pour nous : « Quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret. » (Mt 6,6).

Ministère de l’évangélisation

C’est le ministère principal de Jésus, celui pour lequel il est venu sur terre. C’est la première phrase de Jésus dans l’évangile de Marc : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » (Mc 1,15).

C’est ce qu’il avait déjà développé à la synagogue …

Et quand les gens de Capharnaüm le trouvent après sa prière, Jésus leur dit : « Je suis bien avec vous, mais ma mission ne s’arrête pas ici. Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »

Cette mission de Jésus, elle est devenue celle des premiers apôtres … et c’est notre mission encore aujourd’hui, notre mission de baptisés : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples. » (Mt 28,19).

Le chrétien ne doit pas rester dans son église, il lui faut sortir, aller ailleurs. « Vers les périphéries de l’Église » comme dit le pape François. Il doit être en marche, dynamique, comme Jésus qui « passait en faisant le bien » (Ac 10,38).

C’est parfois difficile ; on n’a pas toujours envie de le faire ; et souvent on préfère rester chez soi, dans son petit confort, bien au chaud …

Écoutons encore le pape François :

« Chers amis, Jésus est le Seigneur du risque, il est le Seigneur du toujours ‘‘plus loin’’. Jésus n’est pas le Seigneur du confort, de la sécurité et de la commodité. Pour suivre Jésus, il faut avoir une dose de courage, il faut se décider à changer le divan contre une paire de chaussures qui t’aideront à marcher, sur des routes jamais rêvées et même pas imaginées, sur des routes qui peuvent ouvrir de nouveaux horizons, capables de propager la joie, cette joie qui naît de l’amour de Dieu, la joie que laissent dans ton cœur chaque geste, chaque attitude de miséricorde. Aller par les routes en suivant la ‘‘folie’’ de notre Dieu qui nous enseigne à le rencontrer en celui qui a faim, en celui qui a soif, en celui qui est nu, dans le malade, dans l’ami qui a mal tourné, dans le détenu, dans le réfugié et dans le migrant, dans le voisin qui est seul. Aller par les routes de notre Dieu qui nous invite à être des acteurs politiques, des personnes qui pensent, des animateurs sociaux. Il nous incite à penser à une économie plus solidaire que celle-ci. Dans les milieux où vous vous trouvez, l’amour de Dieu nous invite à porter la Bonne Nouvelle, en faisant de notre propre vie un don fait à lui et aux autres. Et cela signifie être courageux, cela signifie être libre. » (Pape François, JMJ Cracovie, 30-07-2016).

Seigneur Jésus,

tu invites les premiers apôtres

à quitter leur confort, à aller ailleurs,

vers d’autres personnes.

Mais ce message est aussi pour nous :

entendre ton appel à aller vers les autres,

et surtout vers les plus petits, les plus faibles.

Saurons-nous t’entendre chaque jour ?

Francis Cousin    

 

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le titre ci-après:

Image dim ord B 5°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top