« Dieu était là, et … » (Lc 24,13-35 ; 3° Dimanche de Pâques – Francis COUSIN)

L’évangile de ce jour est bien connu, et tout le monde a en tête des phrases entières de celui-ci. Mais souvent, on en reste à une histoire qui s’est passée il y a deux mille ans … il y a bien longtemps …

Alors, essayons de l’actualiser, en tenant compte de l’individualisme de la plupart des gens de notre époque, et mettons-nous à la place des deux personnes qui quittent Jérusalem pour rentrer chez eux à Emmaüs. En ce temps actuel, c’est-à-dire avec le problème du confinement et des règles barrières qui rendent les choses encore plus compliquées … en prenant les trois temps principaux de cet épisode.

  • Sur le chemin

Nous sommes donc en train de cheminer avec un ami, à un mètre de distance l’un de l’autre, tout en discutant, sans joie, ressassant les événements récents, et nous posant bien des questions au sujet de la mort de Jésus, et ce que nous allions devenir …

Et puis voilà qu’un inconnu nous rattrape, et au lieu de passer rapidement, à distance, en nous disant : « Bonjour ! ça va ? » auquel on aurait répondu « Bonjour ! ça va ! » même si cela n’allait pas du tout, voilà-t-il pas qu’il se permet de demander : « De quoi discutez-vous en marchant ?».

J’ai bien peur que notre réaction intérieure serait quelque chose du genre : « Mais de quoi se mêle-t-il celui-là ! Cela ne le regarde pas ! », et qu’on aurait répondu poliment « Oh, de choses et d’autres … » en espérant que cela s’arrête là !

Et on serait passé à côté de toute cette catéchèse que Jésus leur a donnée.

On n’aurait pas écouté Jésus.

« Dieu était là, et je ne l’ai pas écouté. »

  • Arrivés à Emmaüs

« Ah, nous voilà arrivés ! Il était temps, le soir tombe déjà ! »

« Jésus fit semblant d’aller plus loin. »

« Oh là là, je suis fatigué ! Allez, bonne soirée ! … On t’aurait bien invité, mais avec le Covid-19 … hein … », et nous serions rentrés chez nous bien tranquillement, nous installant devant la table déjà préparée …

Et on serait passé à côté du fait de voir Jésus renouveler pour la première fois depuis le jeudi saint le partage du pain !

On n’aurait pas vu Jésus.

« Dieu était là, et je ne l’ai pas vu. »

  • Une fois Jésus disparu

« Ho, dis donc ! T’as vu ? »

« Oui … c’était Jésus !? »

« Oui, je crois … Oh ben çà alors !»

« Ho … alors … il est ressuscité ?! »

« On dirait bien … de toute façon, il l’avait dit … »

« Ah oui, c’est vrai ! »

« Bon, il est temps d’aller dormir ! »

Peut-être certains auraient pensé à envoyer un texto aux apôtres … et encore ! Mais retourner à Jérusalem, deux heures de marche en allant vite … Non, faut pas rêver !

Et on serait passé à côté de la joie partagée avec les apôtres … et Jésus.

On n’aurait pas partagé la nouvelle de la résurrection de Jésus.

« Dieu n’était plus là, et je ne suis pas retourné vers lui … et les autres.»

 

Combien de fois passons-nous à côté de Jésus sans le voir… ?

Combien de fois les chrétiens, dont je suis, disent-ils du mal des autres … en oubliant que Dieu est en chacun d’eux ?

On remarquera qu’on retrouve les mêmes trois mots dont on avait parlé pour le dimanche de Pâques : écouter, voir, partager, qui, quand on les suit font de nous des témoins. Avec l’aide de l’Esprit Saint …

Sans doute oublions-nous souvent de demander cette aide à l’Esprit-Saint, ne comptant que sur nos propres forces, sur nos capacités, notre intelligence … et c’est pas toujours terrible !

« Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac 1,8).

La route est courte, ce s’rait dommage
de se croiser sans s’regarder
La route est courte, ce s’rait dommage
de se croiser sans s’rencontrer.

Je t’ai reconnu
Après un long temps de chemin
Au geste de tes mains
Quand tu as pris le pain.

La route est courte, ce s’rait dommage
de se croiser sans s’rencontrer.

                                      Jean Humenry

                                                          Francis Cousin

Pour accéder à la prière illustrée cliquer sur le titre suivant :

Prière dim Pâques A 3°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top