Dimanche de la Pentecôte (Jn 15, 21-27 ; 16, 12-15) – par Francis COUSIN

« Marie était là, avec eux. »

 

Nous sommes dans le mois de mai, comme souvent au moment de la fête de la Pentecôte, Mois qui est dédié à Marie …

Marie et le Saint Esprit, c’est une histoire qui dure, une longue histoire entre la petite jeune fille de Nazareth et le Saint Esprit : trente-quatre ans, en comptant la grossesse de Marie …

Surprise de Marie d’avoir été choisie par Dieu pour être la mère du Sauveur…

Une première rencontre qui se déroule toute en douceur, avec une petite interrogation quant au géniteur … d’autant que rien ne laissait prévoir cette situation dans les textes des prophètes…

Et cette rencontre a permis la naissance de Jésus  , le fils de Dieu, qui nous a donné cette Bonne Nouvelle de l’amour inconditionnel de Dieu pour ceux qui l’aiment … et aussi pour ceux qui ne l’aime pas …

Un nouveau départ pour les juifs qui accueillent cette Parole : L‘Amour et sa miséricorde…

Marie était là, à Nazareth, discrète …, sans faire de bruit …

On retrouve Marie, dans l’évangile de Jean, avec Jésus, au début de sa vie avec quelques amis rencontrés après de Jean-Baptiste, une vie pas encore publique, mais où il y a du monde, lors d’un mariage à Cana …

Et là, c’est le drame …Plus de vin.

Marie était là, discrète … et en informe Jésus, qui ne pense pas que c’est son heure de se faire connaître.

Mais Marie, toujours discrète, dit en douce aux serviteurs : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. ». Ils le firent, et l’eau fut changé en vin …

Jésus « manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. ».

Grâce à Marie, les disciples crurent que Jésus était plus qu’un simple homme …

Le jour de la Pentecôte, dans la chambre haute où les disciples étaient rassemblés dans la peur des juifs, Marie était là, comme une simple disciple, discrète, comme toujours …

Et dans un grand bruit, l’Esprit Saint fut présent sous la forme de langue dites de feu …

Marie n’a rien dit … il n’y avait rien à dire … l’Esprit Saint était là !

Et à la foule, attirée par tout ce bruit, Pierre, empli de l’Esprit Saint, de met à la haranguer : « Hommes d’Israël, écoutez les paroles que voici. Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies.  Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir. » (Ac 2,22-24)

Ce jour-là fut le premier jour de l’annonce de l’Évangile par les disciples, le premier jour de l’ère chrétienne.

Maintenant, Marie est toujours là, présente parmi nous …

Toujours discrète …

Et elle continue à promouvoir l’annonce de la Bonne Nouvelle, à sa manière, préférant apparaître à des enfants, ou à des pauvres gens, … ceux qu’on n’écoute pas a priori… mais elle arrive à faire passer son message, grâce à sa ténacité.

Seigneur Jésus,

ta mère était toujours présente,

non loin de toi.

Maintenant, c’est près de nous

 qu’elle est présente,

pour nous rappeler

ton message d’amour.

Merci Marie.

 

                                                                                  Francis Cousin

 

 

Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à l’image illustrée : Image Pentecôte B

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top