17ième Dimanche du Temps Ordinaire (Matth 13, 44-52) – Francis COUSIN)

« Dans sa joie,

il va vendre tout ce qu’il possède … »

 

Nous terminons aujourd’hui ce chapitre de Matthieu sur les paraboles concernant le Royaume des Cieux avec trois paraboles : une qui nous rappelle celle de dimanche dernier avec le bon grain et l’ivraie, la troisième, et deux autres au début, très courtes et qui se ressemblent.

Dans les deux cas, une personne découvre de manière impromptue quelque chose à laquelle il ne s’attendait pas, qui a pour lui une grande valeur. Dans le premier cas, un trésor enfoui dans un champ, dans le second une perle de grande valeur. Et la réaction de chacun est la même : « vendre tout ce qu’il possède » et acheter le champ ou la perle.

Notre première réaction risque certainement d’être : « Il est fou ! Vendre tout … pour un trésor ou une perle de grande valeur, d’accord … si on récupère largement ce qu’on a vendu ! Mais pour le Royaume de Cieux … C’est risqué ! C’est énorme ! On risque d’obérer toute sa vie sur un coup de tête … sans compter la famille, les enfants … ce qu’en pensent les voisins … ».

Oui, mais il s’agit du Royaume des Cieux ! Et ce trésor qui est caché, il est à la portée de tout le monde. Mais on ne le voit pas … avec nos yeux humains !

Il faut que ce soit Dieu qui nous ouvre les yeux pour que nous le découvrions. Et nous pouvons tous le découvrir, parce que, même découvert, il est toujours là. Ce n’est pas comme le trésor de La Buse (s’il existe) !

Alors on peut se poser la question : ai-je découvert ce trésor ?

Une manière de le savoir nous est donnée par le texte de l’évangile : « Dans sa joie … »

Est-ce que la Parole de Dieu, la Parole de Jésus, me met dans la joie ? Est-ce que je suis heureux de suivre l’évangile, comme le dit le psaume : « Mon partage, Seigneur, je l’ai dit, c’est d’observer tes paroles. Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche, plus qu’un monceau d’or ou d’argent. » ?

Ou encore : « Déchiffrer ta parole illumine, et les simples comprennent. » : La Parole de Dieu, déchiffrée avec l’aide de l’Esprit Saint, illumine ; elle met dans la joie. Et les gens simples comprennent, comme le disait l’évangile au début du mois : « ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » (Mt 11,25).

La Joie, Jésus nous y invite : « Entre dans la joie de ton Seigneur. » (Mt 25,23) juste avant la parabole du jugement dernier, car il y a une condition pour y entrer : faire fructifier les talents que Dieu nous a donnés, comme pour ici : vendre tout ce qu’on possède, se dénuder devant Dieu pour accepter ce qu’il nous donne, comme le fit saint François d’Assise devant son père et son évêque.

Pour beaucoup de personnes, Dieu, Jésus et ses enseignements, ses Paroles, sont considérés comme des ’’rabat-joie’’.

Pourquoi cela ?

Est-ce vraiment la Parole de Jésus qui les ennuie ? … ou n’est-ce pas plutôt le manque de Joie, d’enthousiasme, de la part des chrétiens qu’ils rencontrent ?

Car la joie peut être un attrait, comme le rappelle l’exemple suivant : « Une jeune femme venait pour un stage d’éducatrice spécialisée au Home Jacques-Sevin, une maison pour garçons en difficulté fondée par les religieuses et accolée au prieuré. ’’Je suis rentrée dans la congrégation, car les sœurs rayonnaient de joie, elles savaient rire et jouer’’ ».

Saint Paul n’est pas en reste : « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche » (1Th 5,16), et il insiste : « Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie … Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus. » (Ph 4,4.7).

La paix de Dieu, avec lui, auprès de lui, c’est notre espérance à tous quand nous serons dans le Royaume des Cieux.

Seigneur Jésus,

nous espérons tous nous retrouver

avec toi

dans le Royaume des cieux,

et cela devrait nous réjouir.

Mais pourquoi ne le montrons-nous pas ?

Pourquoi cacher notre joie ?

Aide-nous à être des témoins joyeux !

Francis Cousin

 

 

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le titre ci-après:

Prière dim ordinaire A 17°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top