« LA TRINITÉ, mystère d’amour » (D. Jacques Fournier)

Bonjour,

Je suis heureux de vous faire part de cette publication aux éditions « Domuni Press » ;

Site internet : www.domuni.eu     ISBN : 978-2-36648-172-3

Sur la base même des textes de la Bible,  et avec l’aide de seulement deux notions, celles de « personne » et de « nature », cette dernière apparaissant dans la seconde Lettre de Pierre (2P 1,4), il est possible de percevoir à quel point l’Amour et sa dynamique éternelle de Don « Inconditionnel » (cf. Pape François, 14/06/2017) est la clé du Mystère du Dieu Unique en Trois Personnes, et de la vocation de tout homme ici-bas, «  créé à’l’image ressemblance de Dieu » (Gn 1,26-28) et donc appelé à « participer l’Être et la vie du Dieu vivant » (P. C. Spicq), gratuitement, par amour… Le résultat est un Mystère de Communion dans l’unité d’un même Esprit (Ep 4,3), Mystère qui commence dès ici-bas, dans l’invisible de la foi certes, mais très concrètement, pour se déployer ensuite dans une Plénitude éternelle… 

Le plan suivi st le suivant :

I – Introduction

II – Le Symbole de Nicée – Constantinople (381 ap JC).

III – Le Crédo d’Israël et la foi au Dieu unique

          A) Dans l’Ancien Testament

          B) Dans le Nouveau Testament

IV – Les notions de « nature » et de « personne »

V – La Trinité, Mystère de Communion de Trois Personnes divines distinctes dans l’unité d’une même nature divine…

          A) « Moi et le Père, nous sommes un » (Jn 10,30).

          B) « Dieu est Amour » (1Jn 4,8.16)

          C) « Dieu est Lumière » (1Jn 1,5)

          D) « Dieu est Esprit » (Jn 4,24)

          E) Conclusions indirectes sur la nature divine.

          F) La troisième Personne divine : l’Esprit Saint

          G) « L’Esprit Saint – Personne divine », « l’Esprit Saint – nature divine ».

          H) Conclusion avec le Catéchisme de l’Eglise Catholique (& 200 ; 253 et 254)

          I ) Etude de quelques expressions bibliques à l’aide des conclusions précédentes

VI – Les relations éternelles d’origine entre le Père, le Fils

                         et l’Esprit Saint, et leurs conséquences immédiates.

          A) Le Fils est éternellement engendré par le Père

                    1 – L’engendrement du Fils exprimé avec la notion de « gloire ».
                   2 – L’engendrement du Fils exprimé avec la notion de « Nom ».
                   3 – Être Fils c’est, de toute éternité, « se recevoir » de l’Amour du Père
                   4 – Engendrement du Fils par le Père : la conception virginale du Fils en Marie
                   5 – La primauté d’amour du Père vis-à-vis du Fils

          B) L’Esprit Saint procède éternellement du Père et du Fils

                   1 – La primauté d’amour du Père sur l’Esprit Saint
                   2 – La primauté d’amour du Père sur l’Esprit Saint, avec la collaboration du Fils
                   3 – La primauté d’amour du Fils sur l’Esprit Saint, celle du Père étant fortement rappelée
                   4 – L’engendrement humain « à l’image et ressemblance de Dieu »

VII – Dieu à l’œuvre…

          A) Le principe

          B) Le Père fait tout par le Fils et par l’Esprit Saint

                   1 – Le Père crée tout par le Fils et par l’Esprit
                   2 – Le Père nous bénit, nous donne sa grâce par le Fils et par l’Esprit
                   3 – Le Père nous parle par le Fils et par l’Esprit
                   4 – Le Père nous sauve par le Fils et par l’Esprit Saint
                   5 – Le Père nous donne le Royaume des Cieux par le Fils et par l’Esprit Saint

 

          C) Le Fils fait tout par l’Esprit Saint

VIII – Nous recevons tout du Père et du Fils par l’Esprit Saint…

          A) L’Esprit se joint à la Parole et donne la vie…

          B) L’Esprit se joint aux Paroles de l’Eglise, dans les sacrements, et donne la vie…

Conclusion

 

Excursus

La notion de « Gloire de Dieu »

Dieu révèle son Nom à Moïse : « JE SUIS » (Ex 3,14-15)

Le Nom divin appliqué en St Jean à Jésus : « JE SUIS »  

Tout homme vit du souffle de Dieu, l’Esprit Saint (Gn 2,4b-7)

« Dieu est Amour, et il n’est qu’Amour » (P. François Varillon)

« Dieu nous aime tous d’un amour inconditionnel »

                                   (Pape François, audience du mercredi 14 juin 2017 )

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top