Dimanche des Rameaux et de la Passion – par Francis COUSIN (Lc 22, 14-23.56)

« Priez pour ne pas entrer en tentation. »

 

Le premier dimanche de ce carême, nous avons vu Jésus être emmené par l’Esprit dans le désert, et là, y être tenté par le diable. Mais le diable ne put rien faire contre lui car chaque fois Jésus lui répondait par une phrase de la bible qui citait la Parole de Dieu.

« Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé. » (Lc 4,13)

Aujourd’hui, jour des Rameaux et de la Passion, nous voici arrivé à ce moment fixé pour lequel le diable va revenir influencer les uns ou les autres pour que Jésus ne puisse pas arriver au bout de sa mission sur terre … mourir sur la croix en portant nos péchés.

Et on le verra bien tout au long de cette semaine sainte, le diable sera toujours présent, même s’il n’apparaît pas directement … D’ailleurs, dans l’un des films sur la Passion de Jésus, tout au long du chemin de croix, on voit un homme tout en noir, toujours en arrière-plan, qui essaie d’influencer les gens … C’est le diable.

Ainsi, tout le carême est encadré par le diable et ses tentations, et cette Parole de Jésus : « Priez pour ne pas entrer en tentation. », qui donne la solution pour résister à la tentation.

Et je pense que beaucoup d’entre nous ont utilisé cette solution pour pouvoir tenir leurs promesses de carême …

Regardons ce qui se passe à partir du jeudi saint : Jésus annonce à ses disciples que l’un d’entre va le livrer. Qui est-ce ? Bataille entre les disciples : « Cela ne peut pas être moi, je suis meilleur que toi ! », « non, c’est moi… ». Le diable est là.

Jésus donne une bouchée à Judas, et dès qu’il eut pris la bouchée « Satan entra en lui. » (Jn 13,27).

Puis c’est l’annonce du reniement de Pierre. « Mais non, Seigneur, pas moi ! ». « Le coq ne chantera pas aujourd’hui avant que toi, par trois fois, tu aies nié me connaître. ». Et trois fois Pierre nia connaître Jésus. Satan toujours !

A Gethsémani, Jésus prie son Père pour avoir la force d’aller jusqu’au bout, « Non pas ma volonté, mais la tienne. ». Et Dieu soutient Jésus.

Mais quand il retourne vers les apôtres, … ils dorment, et n’ont pas prié comme il l’avait demandé. Satan encore.

Arrivés au Golgotha, et Jésus mis en croix, on entend : « Si tu es le Fils de Dieu, sauve-toi toi-même ! ». Ce sont les mêmes paroles que celle du diable lors des tentations au désert !

On a l’impression que quasiment tout le peuple est contre Jésus, sous l’impulsion du diable.

Pourtant, certains prennent la défense de Jésus … et ils sont peu nombreux …

D’abord Pilate, qui par trois fois va dire aux scribes et aux pharisiens : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. » et qui accepta à regret la condamnation, à cause de l’insistance des autorités juives. C’est lui qui fit installer l’écriteau : « Celui-ci est le roi des Juifs. ».

Le bon larron, dont les évangiles apocryphes nous donnent le nom : saint Dismas : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. »

Il y avait aussi quelques femmes, dont Marie sa mère, et Jean.

Puis, après la mort de Jésus, la réaction du centurion : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! » (Mc 15,39).

Enfin, Joseph d’Arimathie, qui demanda à Pilate l’autorisation de donner à Jésus une sépulture.

Sans doute Satan devait se réjouir : il avait réussi à monter quasiment tous les juifs contre Jésus, et celui-ci était mort …

Il pensait avoir gagné !

Mais c’était sans compter sur l’amour inconditionnel du Père pour son fils, et sur sa toute-puissance …

Satan a encore été vaincu !

Seigneur Jésus,

Satan t’avait donné rendez-vous

pour toute cette semaine.

Il pensait avoir gagné.

Mais ton Père t’a ressuscité,

et la vie a vaincu la mort.

Mais Satan est toujours à l’œuvre,

dans nos vies,

dans le monde,

pour permettre le chaos

physique et spirituel.

Prions pour ne pas entrer en tentation.

 

                                                                                   Francis Cousin

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le lien suivant : Image dim Carême C 6° Rameaux

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top