2ième Dimanche de Carême – par Francis COUSIN (Lc 9, 28-36)

« Transfiguration. »

 

La semaine dernière, nous avions vu Jésus face au Démon, au Diable.

Cette semaine, nous rencontrons Jésus dans sa Gloire, déjà ressuscité, ou plutôt, comme il était depuis toujours auprès de son Père et de l’Esprit Saint. Et Jésus n’est pas seul : on voit autour de lui, par ordre d’arrivée, Moïse qui rencontra Dieu sur le mont Sinaï et transmit la Loi de Dieu au peuple Hébreu, le Prophète Elie qui rencontra Dieu sur le mont Horeb, deux personnages morts depuis longtemps et qui représentent la Loi et les Prophètes, c’est-à-dire pour les juifs tout l’ancien testament. Puis, au-dessus d’eux, dans la nuée, Dieu qui parle : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! ».

Dans cette parole, il y a d’une part la reconnaissance que Jésus est le Fils de Dieu, ce qu’il avait déjà dit lors du baptême de celui-ci, mais il ajoute « Écoutez-le ».

« Un Père qui prend la parole, mais pour s’effacer derrière la parole de son Fils : ’’Écoutez-le’’. » (André Louf).

Mais, pour que cette parole de Dieu soit entendue, il fallait qu’il y ait des témoins, des hommes qui puissent l’entendre pour pouvoir la redire par la suite, le moment voulu !

Jésus avait l’habitude de se retirer, seul, pour prier, à l’écart, et plusieurs fois sur une montagne ou une colline. Il avait emmené avec lui Pierre, Jacques et Jean, trois de ses apôtres en qui il avait toute confiance, les mêmes qu’il avait emmené chez Jaïre pour redonner vie à sa fille, les mêmes qu’il emmènera pour prier à l’écart au jardin de Gethsémani …

Et les voilà tout quatre qui montent sur le mont Thabor …

Jésus se met en prière … et les trois apôtres, fatigués par l’ascension, s’endorment … comme ils le feront au jardin de Gethsémani, où par trois fois Jésus dût les réveiller alors qu’il leur avait dit : « Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation » (Mc 14,38).

On ne sait rien des prières de Jésus à son Père. Ce qu’il a dit. Ce que son Père lui a dit. S’il lui arrivait de rencontrer Moïse, Elie, ou d’autres prophètes … C’est son secret, comme c’est le nôtre pour nos prières …

Mais le visage de Jésus se transforma, « devint autre » … et son vêtement aussi …

Sans doute la lueur émise réveilla-t-elle les trois apôtres … et ils purent entendre des bribes de la conversation autour de Jésus …

« Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. »

Son départ … ἐξοδος en grec = exode.

Exode avec Moïse pour quitter la terre de servitude et aller vers la terre promise …

Exode de Jésus pour quitter le monde humain et retourner dans le Royaume de Dieu … et nous y emmener. « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. » (Jn 14,6).

Mais entretemps, il y aura la Passion et la Croix … qui sont annoncés avant le passage de la transfiguration, et encore après …

Et puis, on ne peut s’empêcher de penser à toutes ces personnes qui quittent l’Ukraine pour retourner dans leur pays … et ceux qui s’en vont, et ils sont beaucoup plus nombreux, des ukrainiens, et qui ne savent pas où aller … qui quittent tout ce qu’ils ont, … mais qui n’ont que peu d’espoir de pouvoir se reconstruire loin de leur patrie … et de leurs amis … ceux qui ne sont pas morts dans la guerre …

Que faire pour eux ?

Comme l’a dit le pape François : le jeûne et la prière … et se laisser aller, pousser dans la puissance de l’Esprit Saint à faire tout ce qui peut se faire … seul, ou à plusieurs !

Mais toujours en lien avec Dieu.

Là-haut tu es apparu aux tiens dans toute la vérité :

celle du Fils lumineux !

Peut-être tes amis croyaient-ils te connaître

à partir de tout ce qu’ils avaient pu observer de toi

dans le quotidien des jours ?

Mais la puissance de Dieu

leur a soudain permis de réaliser

que tu étais bien plus

que ce qu’ils pouvaient imaginer.

En cet instant d’intensité maximale s’est révélé à eux

– mais aussi à toi, probablement -,

en toute clarté, celui que tu es vraiment :

« Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi. Écoutez-le ! »

(Christian Delorme)

                                                                                   Francis Cousin

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le lien suivant : Image dim Carême C 2°

image_pdfimage_print

One thought on “2ième Dimanche de Carême – par Francis COUSIN (Lc 9, 28-36)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top