1er Dimanche de l’Avent – par Francis COUSIN (LC 21, 25-28.34-36)

« Vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

 

Nous voici arrivés au début de l’avent, ce temps de préparation à Noël, qui marque la naissance de Jésus.

C’est aussi le premier jour où nous utilisons la nouvelle version du missel romain, avec quelques petites modifications dans le déroulement de la messe auxquelles il faudra s’habituer … mais qui ne devraient pas poser de problèmes.

Avent …

C’est pour beaucoup d’enfants l’attente du moment joyeux : les cadeaux que l’on reçoit à Noël … et en préparation, les tant attendus calendriers de l’avent … qui sont de plus en plus détournés de leur objectif initial qui était de préparer les enfants chrétiens à la venue de Jésus par des petites phrases d’évangiles que l’on découvrait chaque jour du 1er au 25 décembre. Cela a commencé par remplacer les phrases par des chocolats … puis par d’autres petits objets … et on en arrive maintenant à ’’offrir’’ un jouet pour chacun des vingt-cinq jours !!!

Dévoiement complet !

Pour les plus âgés, adolescents ou adultes, il y a d’autres moyens de se préparer vraiment à Noël, par l’intermédiaire de livrets ou de sites catholiques sur internet. Et pour le moment, il n’y a pas de concurrence commerciale. Je vous invite à participer à l’une de ces ’’retraites pour l’avent’’, … notamment celle sur www.jevismafoi.com.

Avent …

C’est l’avènement du Messie, de Jésus, que nous fêtons à Noël …

Et pourtant les textes du nouveau testament de ce dimanche ne parlent pas de cette première venue de Jésus, mais de la seconde, de son retour à la fin des temps, pour sa parousie.

La première lecture, du livre de Jérémie, annonce la venue, non pas d’un Messie pour les deux maisons d’Israël et de Juda, mais d’un « germe de justice, et [qui] exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : ’’ Le-Seigneur-est-notre-justice’’. ».

Trois versets, et trois fois le mot justice ! Et le nom même de la capitale est justice !

Et quand on pense à justice, on pense en même temps à jugement, à juger. Et à juger selon la justice.

Et Jésus s’est exprimé plusieurs fois à ce sujet, mais sans se dire juge.

« Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle, moi, je ne le juge pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver. Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée : c’est elle qui le jugera au dernier jour. » (Jn 12,47-48).

On retrouve la même chose dans l’évangile du ’’jugement dernier’’ selon saint Matthieu, quand les gens demandent pourquoi ils vont à droite ou à gauche, à la vie éternelle ou au châtiment éternel. Cela dépend uniquement de notre manière de mettre en œuvre ou non la Parole de Jésus, qui est une Parole d’amour, d’amour pour tous, entre tous. « Chaque fois que vous l’avez fait (ou pas fait) à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait (ou pas fait). » (Mt 25,34-46).

En fait, le jugement qui sera porté par Jésus ne dépend que ne nous : Est-ce que nous suivons ses Paroles ? Un peu ? Beaucoup ? Tout le temps ?

C’est pourquoi les Paroles de Jésus doivent être prises comme des encouragements à suivre ses enseignements : « Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. ». Jésus ne parle pas d’enfer, ce qu’il souhaite pour tous, c’est la rédemption, la vie dans le Paradis.

Mais il ajoute : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse. », que l’amour ne disparaisse de celui-ci !

Mais comment se tenir sur nos gardes ?

Tout simplement … avec beaucoup d’humilité … se mettre en relation avec Dieu …

« Restez éveillés et priez en tout temps. » … et comme il l’a dit à ses disciples à Gethsémani « pour ne pas entrer en tentation. ».

Ce conseil a été repris par saint Paul : « Ne restons pas endormis … priez sans relâche … » (1 Th 5,6.17). Et la Vierge Marie ne cesse de rappeler lors de ses apparitions : « Priez le chapelet …  Priez pour les pécheurs. ».

Suivons ces conseils, et alors nous pourrons nous « tenir debout devant le Fils de l’homme. ».

« Vous avez appris de nous

comment il faut vous conduire

pour plaire à Dieu ;

et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà.

Faites donc de nouveaux progrès,

nous vous le demandons,

oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus. »

                                     Francis Cousin

 

 

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le lien suivant :

Image dim Avent C 1°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top