“Ô Notre-Dame Médiatrice couronnée de douze Étoiles, revêtue du Soleil avec la lune sous Tes pas”

Voici la Prière à la Vierge Marie, Médiatrice entre Dieu et les hommes, entre le Christ et l’Église « Ô Notre-Dame Médiatrice couronnée de douze Étoiles, revêtue du Soleil avec la lune sous Tes pas » de Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) extraite de son Sermon des douze Étoiles sur les douze Privilèges de la Vierge Marie. Quelles sont ces douze Étoiles qui composent à Marie un Diadème Royal ?

« Ô Notre-Dame Médiatrice, comme Te voici devenue l’amie du Seigneur, ô Dame !

Combien proche, que dis-je, combien intime à cause de Tes mérites ; quelle grâce Tu as trouvé auprès de Lui !

En Toi Il demeure, et Toi en Lui ;

 

Tu Le revêts et Tu es revêtue par Lui.

Tu le revêts de la substance de Ta chair, et Lui, Il Te revêt de la gloire de sa Majesté ;

Tu revêts le soleil d’une nuée, et Toi-même Tu es revêtue par le soleil.

Et maintenant, ô Mère de Miséricorde, au nom de cette Tendresse même de ton Cœur très pur, la Lune – l’Eglise – prosternée à Tes pieds T’adresse ses pressantes supplications, à Toi la Médiatrice établie pour elle auprès du Soleil de justice, pour obtenir que dans Ta lumière elle voie la Lumière, pour mériter par Ton entremise les bonnes grâces de ce Soleil qui T’a aimée vraiment plus que tout, qui T’a faite si belle en Te parant d’un manteau de gloire et en plaçant sur Ton front la plus belle des couronnes.

Nourris aujourd’hui Tes pauvres, ô Notre Dame, car Tu es vraiment la Vierge choisie par avance et destinée au Fils du Très-Haut qui est au-dessus de tout, Dieu béni à jamais. Ainsi soit-il. »

Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153)

 

Quelles sont ces douze Étoiles qui composent à Marie un Diadème Royal ?

Nous pouvons reconnaître, non sans motif, semble-t-il, dans ces douze étoiles, les douze Privilèges de grâce qui font à Marie une Parure unique. En effet, si on distingue en Marie : des Privilèges du ciel, des Privilèges du corps, des Privilèges du cœur ; et si ce trinôme est multiplié par quatre, nous avons à n’en pas douter, la série complète des douze étoiles qui brillent au Diadème de notre Reine.

Pour moi, un éclat particulier rayonne de la Naissance de Marie (1), de la Salutation de l’ange (2), de la venue sur Elle de l’Esprit Saint (3), de l’ineffable Conception du Fils de Dieu(4).

De même resplendissent d’une beauté éclatante : son premier Rang parmi les vierges(1), sa Fécondité sans souillure (2), sa Maternité exempte de fatigue (3), son Enfantement sans douleur (4).

De plus, resplendissent en Marie tout autant : la délicatesse de sa Modestie (1), l’Humilité de son dévouement (2), la magnanimité de sa Foi (3), le Martyre de son cœur (4).

Je laisse à votre zèle le soin de scruter plus attentivement chacun de ces Privilèges…

Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153)

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top