Rencontre autour de l’Évangile – 15ième Dimanche du Temps Ordinaire

“Voici que le semeur est sorti pour semer.”

 

 

 TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons (Mt 13, 1-23)

Dans une série de paraboles, Jésus va révéler les secrets du Royaume. La première, qui est célèbre, la parabole de semeur va en quelque sorte introduire toutes les autres. Une parabole est un récit imagé qui décrit une situation qui permet à l’auditeur de réfléchir et de s’interroger. Quand on applique chaque terme d’une parabole à une situation (comme dans l’explication qui suit), la parabole devient une « allégorie ». Cela est clair dans l’allégorie de « la vigne » : Jésus est le cep, nous les sarments, le Père le vigneron.)

 

Soulignons les mots importants

 Le semeur est sorti.

Bord du chemin…sol pierreux…les ronces…bonne terre : Il est étonnant que le terrain n’ait pas été d’abord labouré ?

Cent, soixante, trente pour un : Qu’est-ce qui est mis en valeur avec ces chiffres ?

Celui qui a des oreilles, qu’il entende : quel est le sens de cet avertissement ?

« A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, mais à eux (aux foules) ce n’est pas donné » : Comment comprendre cette parole de Jésus concernant ses auditeurs ?

Le Mauvais survient.

La parole du Royaume : qui est-ce qui dit cette parole ?

« comprendre » : Que veut dire comprendre la parole ?

Pas de racines : C’est quoi ne pas avoir de racines ?

La bonne terre : Celui qui entend la Parole et la comprend.

 

Pour l’animateur   

+ Dans la Palestine d’autrefois, on semait d’abord, on labourait ensuite pour que la terre recouvre la graine. Cela explique ces différents terrains de la parabole. A noter également que le chemin dont il est question n’est pas un chemin qui borde le champ, mais un raccourci qui traverse le champ avant les semailles. Cela peut donner l’impression d’un gaspillage. Et pourtant, malgré cette impression d’échec massif, il y a au bout une belle récolte.

C’est là le message : pour celui qui regarde dans l’immédiat, l’expérience des semailles peut engendrer un sentiment de découragement. Le vrai paysan sait que la récolte est plus forte que l’apparent gaspillage.

Jésus a prononcé cette parabole à l’adresse de ses proches disciples lorsqu’ils avaient l’impression que son ministère ne rencontrait que des échecs répétés. Dans la parabole prononcée par Jésus, c’est sur la semence qu’il veut faire porter notre attention : la semence est porteuse de fécondité.

+ Dans l’explication de la parabole, qui sans doute a été ajoutée plus tard, l’attention se porte sur la qualité des terrains.

C’est le but de l’avertissement : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ». Autrement dit : attention ! Il y a à tirer de cette parabole bien plus que vous ne pensez !

Avant l’explication, Jésus distingue les auditeurs qui sont engagés à sa suite (ses disciples) : ils sont de la famille, et comprennent le sens profond des paraboles, alors que ceux du dehors, ne comprennent pas, parce qu’il leur manque une disposition fondamentale de disponibilité et d’ouverture. Dieu respecte les choix de l’homme. Les premiers chrétiens s’interrogeaient sur la fermeture des juifs face à l’Evangile.

L’explication de la parabole.

Un « prophète » chrétien composa un jour une homélie sur le semeur, en centrant sa réflexion sur les conditions d’accueil de la parole de Dieu. Pour ce faire, il prit dans un sens allégorique chacun des terrains mentionnés par le récit. Les évangélistes transmirent cette homélie, avec leurs propres retouches, comme explication de la parabole. Celle de la parabole s’adresse donc aux disciples, qui apparaissent disponibles à l’enseignement du maître.

La parole du Royaume, c’est la parole de Jésus, qui annonce et instaure le Royaume. Comprendre cette Parole, (pas de manière intellectuelle) c’est se savoir concerner par le message entendu, c’est s’ouvrir et se soumettre à ce qu’elle demande de faire.

L’homme sans racines personnelles, « l’homme d’un moment », qui ne prend pas le temps de laisser la Parole entrer profondément dans sa vie, craque à la moindre persécution ou opposition.

La bonne terre : c’est le coeur disponible au message, qui se laisse transformer par lui ; c’est faire que la Parole, selon les capacités de chacun, porte des fruits de bonté, d’amour, de justice…dans la vie de tous les jours.

 

TA PAROLE DANS NOS CŒURS :

Jésus, tu es le semeur du Royaume. Tu es sorti de Dieu pour ensemencer notre terre des semences de vie éternelle. Tu sèmes en abondance. Tu es venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. Que d’obstacles à ta Parole dans notre vie et dans le monde ! Le train-train de la vie, la recherche du confort, la course à l’argent, les doutes entretenus, l’indifférence qui nous entoure…

Viens à notre secours.

 

TA PAROLE DANS NOS MAINS :

La Parole aujourd’hui dans notre vie

La parole de Dieu, l’Evangile, est une semence de qualité que Jésus sème : quelle est l’importance de la Parole de Dieu pour moi ? Quelle place je lui donne à la lecture de l’évangile dans ma semaine ? Quelle attention je porte à la lecture de la Parole à la messe ? Est-ce que j’essaie de retenir quelque chose pour ma vie ?

Proposer aux participants de redire de mémoire une parole de Jésus, une phrase d’évangile qui revient souvent à notre cœur : ce sont des semences de vie que Jésus a semées dans nos coeurs et qui nous font vivre. Partageons-les.

Qu’est-ce qui risque d’ôter de nos cœurs la Parole de Dieu ?

Quelles épines risquent de l’étouffer ?

Quelles épreuves risquent de la déraciner ?

Quels moyens prenons-nous pour « comprendre » la Parole ?

Le terrain où germe la Parole de Dieu, c’est aussi le cœur de nos frères. Avons-nous le souci de cultiver ce terrain ?

 

Ensemble prions

Chant : Sur les chemins du monde p.182 c.1 et 2

Pour que ta parole en nous Seigneur,

ne tombe pas sur le bord du chemin,

de peur que Satan ne l’enlève de notre cœur,

nous te prions.

 

 Ref : Seigneur, écoute-nous, Seigneur exauce-nous.

 

Pour que ta Parole en nous, Seigneur,

Ne tombe pas sur un sol pierreux,

De peur que nous ne soyons inconstants

Dès la première tentation, nous te prions.

Pour que ta Parole en nous, Seigneur,

Ne tombe pas dans les épines

De peur que ne l’étouffent les soucis de la vie

Et les séductions de la richesse, nous te prions.

Pour que ta Parole en nous, Seigneur,

Tombe dans une terre belle et féconde

Afin que nous portions des fruits en abondance, nous te prions

Seigneur Jésus semeur de tout le bien qui est dans le monde,

fais en nous des semailles de bonté et de justice.

Que se lève sur notre terre une moisson d’amour fraternel. Amen

 

 

 Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici : 

15ième Dimanche du Temps Ordinaire

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top