Rencontre autour de l’Évangile – Épiphanie du Seigneur, Solennité

« Nous avons vu se lever son étoile

et nous sommes venus

nous prosterner devant lui.»

TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons  (Mt 2, 1-12)

Dans l’évangile selon saint Mathieu, il n’y a pas de récit de la naissance de Jésus. Par contre, Mathieu est le seul à nous rapporter la visite des Mages. Le récit se situe juste après l’annonce à Joseph faite par l’Ange du Seigneur.

 

 Et soulignons les mots importants 

Jésus : Le récit commence par le  nom de Jésus. Que signifie ce Nom ? Cette signification va éclairer tout le récit

Bethléem : Noter combien de fois le nom est cité : Mathieu veut-il insister sur  quelque chose ?

Des mages : Qui étaient ces personnages ? Quelle signification Mathieu donne-t-il à leur démarche ?

Jérusalem, Hérode, les prêtres et les scribes :  Que représentent Jérusalem et tous ces personnages ?

Nous avons vu se lever son étoile : Que peut bien signifier  cette étoile dans ce récit ? Un astre dans le ciel ? Ou autre chose ?

Le Messie : Ce mot résume toute l’attente d’Israël.

Les scribes d’Israël Pourquoi sont-ils consultés par Hérode ?

Un chef…berger : A quelle parole de Jésus nous fait penser ce mot ?

d’Israël mon peuple : quelle était la vocation d’Israël dans le plan de Dieu ?

L’étoile les précédait : A partir de quel moment l’étoile précède les mages ?

Une très grande joie : Quelle est cette joie ? (La joie de ceux qui cherchent et qui trouvent, en accueillant la révélation.)

Se prosternèrent : Le mot est répété plusieurs fois. Aurait-il une importance particulière dans la pensée de Mathieu ?

L’or, l’encens, la myrrhe : Ces trois présents expriment quelque chose de l’identité de Jésus : pouvons-nous y réfléchir ?

Par un autre chemin : Les mages sont venus par un chemin, et ils repartent par un autre chemin. Qu’est-ce qui s’est passé entre temps ? Que peut symboliser cet « autre chemin » pour les mages ?

 

Pour l’animateur  

Le récit commence par « Jésus » le nom qui veut dire « Dieu sauve » : Jésus est né parmi les hommes pour sauver TOUS les hommes. Ce sera le sens de tout le récit. L’Epiphanie est, après la Pentecôte, la deuxième grande fête missionnaire de l’année. Le Christ n’est pas venu seulement pour le monde juif, mais pour l’univers entier. Le peuple de Dieu  autrefois limité à une seule nation, le peuple d’Israël, s’est dilaté et est devenu un peuple de toutes races, une Eglise universelle.

Les mages, dans l’antiquité,  mi-savants, mi-magiciens, pratiquaient la médecine, l’astrologie, et interprétaient les songes. Moïse a eu affaire à eux devant Pharaon; les apôtres aussi ont rencontré de tels personnages (Ac 8,9 ; 13,8) D’une manière générale la bible ne les aime pas et il ne peut s’agir que des païens, la magie étant interdite en Israël.

Ces Mages dont parle Mathieu venaient sans doute de la Chaldée ou de la Perse. Peut-être étaient-ils au courant de l’attente d’un Sauveur par les juifs ! Croyant découvrir le signe de sa naissance  dans un astre qu’ils ont observés, ils n’hésitent pas à se mettre en route : (« nous avons vu se lever son étoile ». Noter que l’Orient, c’est le symbole du « soleil levant », le Christ).). Mais il n’est pas dit que l’étoile les précède. Les mages préfigurent toutes les nations appelées au salut.

L’étoile dont parle  Mathieu n’est pas sur la voûte céleste ; c’est « l’étoile de Jacob » annoncée dans le livre des Nombres (Nb24, 17), par une prophétie d’un païen, Balaam, que les juifs appliquaient à Jésus.

Les scribes étaient les experts des Ecritures. Ils connaissaient les textes des prophètes qui parlaient du Messie, celui qui serait consacré par Dieu, pour diriger (chef) et conduire (berger) son peuple. Jésus prendra la tête du Peuple de Dieu ; il dira « Je suis le bon berger ».

La leçon  est claire : en se mettant à l’écoute des Ecritures, les Mages trouvent  le chemin qui mène à Jésus et cette fois « l’étoile » les précède (c’est Jésus).  Bethléem, c’est la ville de David, le roi-berger. Jésus sera « Fils de David », « le bon berger ». Tandis que le peuple élu, représenté par Jérusalem, les prêtres et les scribes,  qui était porteur de la promesse du Messie, se montre indifférent ou ne l’accueille pas et même veut le faire disparaître. Mathieu annonce déjà ce qui se passera plus tard pour Jésus.

L’or : est offert à Jésus, comme à un Roi ; l’encens comme à un Dieu  et  la myrrhe annonce sa sépulture.

Les mages rentrèrent dans leur pays «  par un autre chemin ». Certes ils prennent un autre itinéraire, mais, ce chemin, c’est aussi « une autre manière de vivre ». Leur vie prend une nouvelle orientation. Celui qui a reconnu en Jésus son berger, son Dieu, son Roi et son Berger, ne peut plus vivre comme avant. Sa vie est un « autre chemin ».

Jésus est non seulement l’Etoile qui précède celui qui cherche, mais il est le Chemin.

 

TA PAROLE DANS NOS CŒURS

Jésus, tu es le don du Père pour tous les peuples. Que ton Eglise soit vraiment « catholique », ouverte à tous, à toutes les cultures : qu’elle apporte à tous ta Lumière.

TA PAROLE DANS NOS MAINS

La Parole aujourd’hui dans notre vie 

  • Chrétiens, nous savons beaucoup de choses sur le Christ. Mais, lui, le cherchons-nous vraiment ? Et pourquoi le chercher ?

Quels sont les moyens dont nous disposons pour rencontrer le Seigneur ?

  • Il y a des personnes qui se remettent en route dans leur foi. On les appelle « les recommençants » : Est-ce que nous en connaissons ? Savons-nous les soutenir et les orienter : un encouragement, un témoignage de foi, une amitié…?  Connaissons-nous des chercheurs de Dieu ?

  • Hérode et les religieux de Jérusalem ont été indifférents et même hostiles à la naissance du Sauveur.

Aujourd’hui bon nombre de nos frères baptisés semblent vivre en marge de l’Eglise, dans l’indifférence religieuse, ou dans la méconnaissance de leur Sauveur : Comment cette fête de l’Epiphanie nous interpelle-t-elle, nous « les pratiquants », par rapport à eux ? Que faire pour les conduire à reconnaître Jésus, le Sauveur envoyé par le Père ?

  • Les Mages se prosternèrent devant l’enfant Jésus : Quelle est la place de l’adoration du Seigneur Jésus dans notre vie chrétienne?

 

 

ENSEMBLE PRIONS 

Gloire et louange à toi

Seigneur Jésus !

  • Aujourd’hui, les mages viennent à Bethléem.

Avec eux, Seigneur, nous venons te rendre hommage.

  • Aujourd’hui, l’étoile les conduit à la crèche.

Avec eux, Seigneur, nous voulons nous laisser conduire par ta lumière.

  • Aujourd’hui, ils trouvent le petit enfant et Marie sa mère

Avec eux, Seigneur, nous voulons te découvrir au milieu de nos frères.

  • Aujourd’hui, ils se prosternent devant toi et t’adorent.

Avec eux, Seigneur, nous voulons adorer ta sainte volonté sur nous.

  • Aujourd’hui, ils t’offrent leurs présents.

Avec eux, Seigneur, nous voulons t’offrir comme présent notre propre vie.

 

Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici : 

Epiphanie du Seigneur

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top