Rencontre autour de l’Évangile – 31ième Dimanche du Temps Ordinaire

« Le fils de l’homme est venu

chercher et sauver ce qui était perdu.»

TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons  (Lc 19, 1-10)

Dans l’évangile de Luc, la conversion de Zachée que nous allons méditer vient justes après la guérison de l’aveugle de Jéricho. Deux passages de Jésus. Pour les deux la foule est un obstacle. Pour les deux Jésus s’arrête. L’un et l’autre finalement sont guéris. Et quelle guérison !

Et soulignons les mots importants 

Collecteurs d’impôts : On les appelle aussi d’un autre nom : Nous nous souvenons de la parabole de dimanche dernier ?

Zachée, « quelqu’un de riche » : Pourquoi Luc souligne la richesse de Zachée ?

« Voir qui était Jésus » : Quel est exactement le désir de Zachée ? Quel est le premier obstacle que rencontre Zachée ?

Il courut et grimpa sur un arbre : Quelle réflexion nous inspire cette démarche de Zachée ?

Jésus leva les yeux et l’interpella : Quelle est l’importance de cette attitude de Jésus ?

Descends vite : Pourquoi cet appel pressant ?

Aujourd’hui : Ce mot revient deux fois dans le récit : a-t-il une importance particulière ?

Il faut : Pourquoi Jésus dit « il faut ».

Que j’aille demeurer chez toi ? Jésus s’invite pour dîner et passer la nuit. Quel second obstacle cela déclenche dans la foule ?

Aujourd’hui, le salut… : De quel « aujourd’hui » et de quel « salut » parle Jésus ?

Fils d’Abraham : Que veut dire Jésus en donnant à Zachée ce titre ?

 

Pour l’animateur  

Les collecteurs d’impôts percevaient les taxes publiques pour le compte des Romains. On les appelait les « publicains ». Accusés d’être collaborateurs de l’armée d’occupation, ils se payaient eux-mêmes et s’enrichissaient sur le dos des petites gens… Dans la catégorie des pécheurs, ils étaient placés sur le même rang que les prostituées. Ils formaient un groupe que Jésus fréquentait et dont il partageait les repas. Lc 5,29). Zachée appartient à cette catégorie de pécheurs notoires.

Luc souligne le fait que Zachée était riche pour rappeler que l’argent est un obstacle sérieux pour répondre à l’appel évangélique.

Le désir de Zachée est de voir Jésus et aussi de voir qui il est, et peut-être aussi d’être vu par Jésus. En plus de sa petite taille, le premier obstacle, qu’il rencontre, c’est la présence de la foule.

Comme un gamin, le publicain en chef court monter sur un arbre. Il prend la mesure qui s’impose : sans tenir compte de sa dignité et de son rang social. Voir Jésus avant tout !

C’est Jésus qui va prendre une double initiative pour la rencontre : Il « lève les yeux » et il s’invite lui-même chez Zachée.

Les mots « aujourd’hui » et « il faut » dans la bouche de Jésus montrent bien que pour lui dîner  et passer la nuit chez cet homme pécheur méprisé par tous fait partie du plan de Dieu, et qu’il y a urgence de le réaliser.

Et le second obstacle que Zachée doit surmonter, c’est encore la foule qui critique amèrement la démarche de Jésus qui « est allé loger chez un pécheur ». (Plus tard, Pierre rencontrera les mêmes critiques : quand les chrétiens d’origine juive de Jérusalem lui reprocheront « d’être entré chez les incirconcis et d’avoir mangé avec eux » (Ac 11,2-3). C’est encore vrai aujourd’hui !).

Pour la seconde fois, résolument et tout de suite, Zachée prend la mesure qui s’impose : il annonce qu’il va « donner la moitié qui lui reste, il va rendre quatre fois plus s’il a fait du tord à quelqu’un. Voilà le signe concret d’une conversion totale ! »

« Aujourd’hui » : c’est l’aujourd’hui de Dieu. C’est le jour du salut cachée qui a su l’accueillir : il avait un cœur de « riche » par rapport à l’argent, il retrouve un cœur de pauvre ; il était exclu et il est accueilli et réintégré par Jésus dans la communauté de l’Alliance (fils d’Abraham). Jésus rappelle que c’est cela sa mission : « chercher et sauver la brebis perdue ».

 

TA PAROLE DANS NOS CŒURS

Jésus, tu n’as pas dit à cet homme de Jéricho qui était monté dans un sycomore et qui cherchait à te voir : tu n’es qu’un fonctionnaire véreux, tu t’es enrichi en flattant le pouvoir et en saignant les pauvres.

Tu t’es invité à sa table, et il fut si heureux qu’il voulut mettre ses comptes en règle et donner aux pauvres la moitié de ses biens.

Tu nous rappelles ainsi, Seigneur, qu’il n’y a pas d’homme qui ne puisse être sauvé. Apprends-nous à ne jamais mépriser personne, à ne jamais élever de barrières et à faire toujours le premier pas, comme tu l’as fait Toi-même.

TA PAROLE DANS NOS MAINS

La Parole aujourd’hui dans notre vie 

Zachée est le type d’homme appelé au salut à tout moment, dans « l’aujourd’hui de Dieu », par la grâce du Christ.

  • « Sommes-nous attentifs à vivre le présent dans ma relation avec le Seigneur, dans ma vie avec les autres, dans la communauté chrétienne, dans l’Eglise ? »

  • Zachée a bonne volonté, mais c’est Jésus qui prend les devants. Que nous révèle Jésus dans sa manière d’agir à l’égard de Zachée ?

  • De quel côté sommes-nous : dans la foule qui fait barrage aux « Zachée » de notre temps qui cherchent à voir Jésus ? Où bien du côté de Jésus qui prends les devants pour aller vers ceux qui sont laissés de côté, jugés ou méprisés ? Où bien encore sommes-nous, comme Zachée, habités par un grand désir de rencontrer Jésus, mais qui n’avons pas le courage de faire une démarche, parce que nous savons que devant lui nous devrons changer de vie ?

  • Cette rencontre de Jésus avec Zachée nous apprend ce qu’est la conversion : Quelle est la part de Dieu, quelle est la part de l’homme quand quelqu’un se convertit ?

  • Avons-nous au cœur la certitude que tous sont appelés à entrer dans l’intimité du Seigneur ?

Se convertir, c’est accepter, en s’y engageant totalement, les valeurs de Jésus Christ, la conception du bonheur et les exigences de vie selon Jésus-Christ. » (P.A. Liégé : Vivre en chrétien)

 

ENSEMBLE PRIONS 

« Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs au repentir. » (Lc 5,31).

Tu es venu, Seigneur, pour chercher et sauver ceux qui était perdu. Sans toi Seigneur, nous sommes perdus. Viens nous sauver.

Tu es venu appeler les justes, mais les pécheurs. Sans toi, Seigneur, nous sommes accablés par nos fautes. Viens nous sauver.

 

Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici : 

31ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top