En ce premier octobre, fête de Ste Thérèse de Lisieux, Patronne des Missions, nous suspendons jusqu’à la fin de l’année toutes les rencontres en salle du Parcours St Pierre et du programme FAC, et nous lui confions l’avenir de notre aventure… 

En effet, depuis maintenant plus de quinze jours, l’épidémie progresse régulièrement. Après avoir connu quelques dizaines de contaminations autochtones chaque jour, nous sommes passés à 90 puis à plus de 100, avec hélas, maintenant, des décès quotidiens… Face à une telle situation, nous préférons donc, pour ce qui est de notre part, prendre le plus de précautions possibles, notamment avec nos locaux de St Denis, assez confinés, sous le toit… Et avec la chaleur qui arrive, la climatisation, nécessaire, n’est pas la meilleure solution pour lutter contre cette épidémie… 

Nous publierons bientôt le programme 2021 pour les Parcours St Pierre et FAC … et nous reprendrons les rencontres en salle dès que cela sera possible… Mais nous prévoirons, dès le début, la possibilité de suivre certaines formations en vidéoconférences…

 

Nous remettons donc notre “à-venir” entre les mains de Ste Thérèse de Lisieux, Patronne du Sedifop, en sachant que nous pouvons toujours compter sur la prière de nos soeurs du Carmel des Avirons qui sont les fondations spirituelles du Sedifop… Un grand merci à elles, et n’hésitez surtout pas à y passer : la chapelle, bien ventilée, vous attend, avec sa porte grande ouverte elle aussi !

 

 

 

Dans le Nord et dans le Sud, PARCOURS ST PIERRE (2020) : L'EVANGILE SELON ST JEAN

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Dans le Nord (2020) : L'ACCOMPAGNEMENT DES MALADES AVEC MÈRE TERESA

Noéline Fournier

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris)  ; 8h30 – 11h30

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

     Jésus a lui-même affronté la souffrance, il a vécu des temps de désarroi et il connaît les besoins des hommes dans l’épreuve ! Aujourd’hui, dans l’Eglise, des femmes et des hommes se proposent pour témoigner de la Présence du Christ auprès  des malades. Pourtant, aller à la rencontre de ceux qui souffrent ne va pas de soi. Comment les écouter ? Que dire ? Que proposer ? Quels gestes poser ? Nous essaierons de répondre à toutes ces questions en nous appuyant notamment sur le témoignage de Mère Teresa.

Dans le Sud (2020) : L'ACCOMPAGNEMENT DES MALADES AVEC MÈRE TERESA

Noéline Fournier

Au Carmel des Avirons ; 14h00 – 17h00

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Jésus a lui-même affronté la souffrance, il a vécu  des temps de désarroi et il connaît les besoins des hommes dans l’épreuve ! Aujourd’hui, dans l’Eglise, des femmes et des hommes se proposent pour témoigner de la Présence du Christ auprès  des malades. Pourtant, aller à la rencontre de ceux qui souffrent ne va pas de soi. Comment les écouter ? Que dire ? Que proposer ? Quels gestes poser ? Nous essaierons de répondre à toutes ces questions en nous appuyant notamment sur le témoignage de Mère Teresa.

Dans le Nord (2020) : LES CHRÉTIENS D'ORIGINE JUIVE, DE L'EPOQUE DES APÔTRES A L'APPARITION DE L'ISLAM (XIIè siècle) : HISTOIRE, CROYANCES, ÉCRITS

Yannick LEROY

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris)  ; 14h00 – 17h00

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Au Vè siècle, alors que l’Empire Romain d’Occident touche à sa fin, une correspondance fournie entre Jérôme et Augustin d’Hippone fait mention de Chrétiens « voulant à la fois être Juifs et Chrétiens » mais n’étant au final « ni l’un ni l’autre ». En remontant dans la chronologie des Pères de l’Église, on décèle assez rapidement que ces croyants fort mal perçus à la fin de l’Antiquité sont bel-et-bien présents et ce depuis les origines. En se fondant sur l’évidence que le mouvement messianique nazaréen initié par Jésus de Nazareth est une composante intégrale de la foi juive de son époque, il convient de s’interroger sur les raisons ayant conduit le Christianisme à s’affranchir de ses racines judéennes… ou non ! Le parcours FAC historique de cette année 2020 propose donc une immersion profonde au sein de ces communautés dites « judéo-chrétiennes » ayant allié – jusqu’à l’apparition de l’Islam – la foi dans le Messie Jésus et la persistance dans les croyances et usages ancestraux de la Loi de Moïse. Et par conséquent de comprendre que la rupture ne fut qu’apparente à bien des niveaux.

         Les thèmes abordés lors de nos rencontres seront les suivants :

  • Samedi 25 janvier : Le judaïsme nazaréen à la mort de Jésus de Nazareth 

  • Samedi 29 février : Les pensées judéo-chrétiennes au Ier siècle (Jacques, Pierre et Jean)

  • Samedi 28 mars : Les judéo-chrétiens dans la tourmente : la séparation entre judaïsme et christianisme

  • Samedi 25 avril : Les judéo-chrétiens « orthodoxes », I : Histoire et écrits du mouvement nazôréen

  • Samedi 30 mai : Les judéo-chrétiens « orthodoxes », II : croyances et pratiques nazôréennes

  • Samedi 13 juin : Les judéo-chrétiens « hétérodoxes », I : Histoire et écrits du mouvement ébionite

  • Samedi 29 août : Les judéo-chrétiens « hétérodoxes », II : croyances et pratiques ébionites

  • Samedi 26 septembre : Le judéo-christianisme iranien : Elkasaïtes et Manichéens 

         .   Samedi 31 octobre : L’hérésiologie de l’Antiquité Tardive face aux Chrétiens d’origine juive

Dans le Nord (2020) : VIVRE L'ANNEE LITURGIQUE 2020 POUR GRANDIR DANS LA FOI

P. Christian CHASSAGNE

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris)  ; les samedis de 8h30 – 11h30

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Tous les baptisés, l’Église, ne cessent de se nourrir de la Parole de Dieu et de la grâce des sacrements tout au long de leur vie ; chaque sacrement est une source inépuisable de paix et de joie. Vivre l’Année Liturgique de façon plus consciente et plus intense, permet aux disciples de Jésus, les baptisés, de grandir dans la Vérité et l’Amour du prochain. L’Église devient de plus en plus missionnaire et fidèle en choisissant le Christ comme Unique Seigneur et Sauveur. Ainsi, chaque baptisé est invité à construire le Corps du Christ, afin que le Règne de Dieu vienne sur la terre comme au ciel. Vivre les sacrements de l’Église est un chemin de sainteté et une dynamique chrétienne qui nous enracinent dans la communion avec tous les baptisés. Jésus ne cesse de se donner à nous et  l’Esprit Saint nous rend plus forts et plus audacieux afin d’être les témoins dont le monde d’aujourd’hui a besoin. Chaque sacrement est un cadeau merveilleux ; accueillons-les. …

Dans le Nord (2020) : ISAÏE, LE PROPHÈTE PRÉFÉRÉ DU CHRIST

Michelle Hoarau

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris)  ; 14h00 – 17h00

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

            Le livre d’Isaïe a été composé au long de plusieurs siècles : il trace un fil conducteur qui mène Israël vers l’accomplissement du Salut.

         La liturgie du Temps de l’Avent et de la Semaine Sainte est émaillée de nombreux extraits d’Isaïe qui nourrissent la prière de l’Eglise.

         Isaïe est appelé par certains commentateurs « l’Evangéliste de l’Ancien Testament » :

         Is 40,9 « Monte sur une haute montagne, messagère de Sion ; élève et force la voix, messagère de Jérusalem ; élève la voix, ne crains pas, dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! » 

         Is 52,7 « Qu’ils sont beaux, sur les montagnes, les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de bonnes nouvelles qui annonce le salut, qui dit à Sion : « Ton Dieu règne ». 

         Ce mot traduit en grec par « evangelizesthai » a été repris par le Nouveau Testament pour en faire notre mot « Evangile ».

         Nous sommes donc ici aux sources de l’Evangile, nous entendons une « Bonne Nouvelle » : l’annonce du Messie, la venue de Jésus chez les hommes.

         Au cours de ce parcours de 7 séances nous puiserons quelques passages de ce patrimoine prophétique et découvrirons la profondeur de l’univers du Livre d’Isaïe

Dans le Nord (2020) : INTRODUCTION AU GREC DU NOUVEAU TESTAMENT

Maïa FAUCHÉ

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris), 18h00 – 19h30

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Premiers pas pour plonger dans les textes d’origine du Nouveau Testament afin d’arriver – très rapidement – à en goûter les subtilités, nos traductions habituelles ne pouvant pas toujours rendre compte de toutes les nuances.

Dans le Nord (2020) : APPROFONDISSEMENT DU GREC DU NOUVEAU TESTAMENT

Joëlle GAUD

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris), 18h00 – 19h30

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Dans le Nord (2020) : BONHEUR OU BIEN ÊTRE

Roger GAUD

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris), 18h30 – 20h00

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

Qu’est-ce que le Bonheur ? Notre monde actuel semble avoir relégué ce mot au rang des utopies. Certains préfèrent le remplacer par celui de « félicité perpétuelle ». D’autres aspirent à un « bien-être » permanent. Et l’esprit du monde ne fait qu’augmenter la confusion en mélangeant Bonheur et bien-être et en nous proposant tout un tas de recettes et techniques plus ou moins fiables de « développement personnel » ! Or, pour un Chrétien, le Bonheur c’est bien autre chose …

Dans le Nord (2020) : INITIATION A L'HÉBREU BIBLIQUE

Yannick LEROY

A la Maison Diocésaine, à St Denis (36 rue de Paris)  ; 17H00 – 18H30

Ce Parcours est suspendu jusqu’à la fin de l’année 2020…

        Afin de mieux comprendre les textes et thèmes fondateurs de la foi chrétienne originelle, dans le prolongement de notre parcours FAC historique (cf. Les Chrétiens d’origine juive, de l’époque des Apôtres à l’apparition de l’Islam) et de la formation au Grec du Nouveau Testament instaurée depuis plusieurs années, nous proposons une initiation à l’Hébreu biblique, langue liturgique des origines chrétiennes et élément incontournable pour comprendre la portée des enseignements de Jésus de Nazareth, notamment vis-à-vis de l’Ancien Testament et plus spécifiquement de la Torah.

          Seront abordées l’écriture, les bases de vocabulaire ainsi que les premières notions grammaticales permettant d’accéder au monde très riche de la pensée hébraïque.