Dimanche de la Sainte Famille – par Francis COUSIN (St Matthieu 2, 3-15 ; 19-23)

 « L’ange du Seigneur apparu en songe

à Joseph et lui dit : ‘Lève-toi …’ »

 

Dimanche dernier, nous avions vu Joseph qui se posait bien des questions sur son avenir avec Marie, et nous avions vu que Joseph s’en remettait à la parole d’un ange du Seigneur pour accepter Marie dans sa demeure.

Ce dimanche ci, on voit bien que Jésus est né (normal, puisque Noël était fêté mercredi), mais aussi que les Mages sont déjà passés avec leurs cadeaux puisque ce sont eux qui sont à l’origine de la fureur de Hérode qui veut faire périr l’enfant nouveau-né, Jésus, et pour être sûr de le tuer massacrer tous les enfants de moins de deux ans !

Et on retrouve encore ce lien particulier entre Dieu et Joseph, qui montre bien le lien étroit entre eux : Dieu parle à Joseph par l’intermédiaire d’un ange (un envoyé), et Joseph qui respecte la Parole de Dieu et qui obéit à sa Parole. Et ceci par trois fois !

La première fois pour partir en Égypte !

C’est pas rien : traverser tout le désert du Néguev, la bande de Gaza, la mer Rouge et enfin arriver en Égypte … Plusieurs jours de voyage … à pied, ou avec l’âne cité par saint Luc (mais Joseph était à pied …).

Joseph n’hésite pas : il prend la décision de partir sur le champ : « Joseph se leva : dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère et se retira en Égypte… ».

C’est à cet instant précisément qu’on peut dire que Joseph est le gardien de la sainte famille. Comme tout bon père, il prend la décision qui permet à sa famille et à tous ses membres de pouvoir rester en vie !

Ensuite, Joseph montre qu’il est sage : il attend (sans doute avec impatience) qu’on lui indique qu’il peut rentrer dans son pays. Combien de temps ? On ne le sait pas, mais sans doute quelques années …

Deuxième intervention de l’ange du Seigneur pour qu’ils retournent au « pays d’Israël. »

Mais quand il retourne au pays, mauvaise nouvelle : « Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père », et il était aussi méchant que lui. Fallait-il retourner à Bethléem ?

Troisième intervention de l’ange du Seigneur, qui lui conseille d’aller en Galilée dans le village de Nazareth.

En quoi cela nous concerne-t-il aujourd’hui ?

Écoutons le pape François : « Tout comme le don de la Sainte Famille a été confié à saint Joseph, le don de la famille et son rôle dans le dessein de Dieu nous incombe. Le don de la sainte Famille a été confié à saint Joseph pour qu’il participe à son développement. À chacun d’entre vous (…) est confiée la volonté de Dieu afin que nous l’aidions à avancer. L’ange du Seigneur a révélé à Joseph les dangers qui menaçaient Jésus et Marie, et qui les ont contraints à fuir en Égypte puis à s’établir à Nazareth. De la même manière, à notre époque, Dieu nous appelle à reconnaître les dangers qui menacent nos familles et à protéger celles-ci du mal. » (16 janvier 2015)

Et comment ne pas penser à la loi de Bioéthique actuellement en discussion au parlement, qui veut accorder à toutes les femmes la possibilité de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), notamment aux femmes homosexuelles, et donc la possibilité de naissance sans père !

Peut-être avez-vous vu samedi 21 décembre dernier lors de l’émission « La France a un incroyable talent ! » ce jeune qui a chanté « Papa où t’es ? » en l’interprétant à sa manière, très personnelle et émouvante, et qui a été félicité par le jury, l’un d’entre eux disant : « On ne peut pas vivre sans relation avec son père ».

Espérons que les membres du gouvernement aient écouté cette émission. La réaction spontanée de ce membre du jury vaut sans doute autant que toutes les manifestations auxquelles nous avons participé.

Le pape François nous le dit aussi : « L’absence de figure paternelle dans la vie des petits et des jeunes engendre des lacunes et des blessures qui peuvent se révéler très graves. En effet, nous pouvons imputer une grande partie des déviances des enfants et des adolescents à cette absence, au manque d’exemple et d’autorité dans la vie quotidienne, au défaut de présence et d’amour de la part du père. » (audience générale, 21 janvier 2015)

Et il ajoutera un peu plus tard : « Les enfants ont besoin de trouver un père qui les attende quand ils viennent d’essuyer un échec. Ils feront tout pour ne pas l’admettre, pour ne pas le montrer, mais ils en ont besoin. Et l’absence de ce père ouvre en eux des blessures difficiles à soigner. » (audience générale, 4 février 2015)

Que tous les papas prennent conscience de leur rôle de père, indispensable (et toutes les mamans aussi, dans un autre domaine).

Prenons exemple sur Joseph et sur Marie pour que la vie de nos familles s’apparente le plus possible à celle de la sainte Famille.

Saint Joseph,

tu continues à veiller sur nos familles,

discrètement, comme à ton habitude,

et tu es toujours prêt à nous aider,

si nous sollicitons ton aide,

toi qui a veillé sur Marie et Jésus,

avec attention et promptement.

 

Francis Cousin

 

  

 Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le titre suivant :

Image Ste Famille A

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top