4ième Dimanche de l’Avent – par le Diacre Jacques FOURNIER

” Je te salue, Comblée de Grâce”

(Lc 1, 26-38)

  En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

                     

                 Littéralement, l’Ange salue la Vierge Marie en lui disant « Réjouis-toi »… Au 7° siècle avant Jésus Christ, le prophète Sophonie écrivait : « Réjouis-toi avec force, Fille de Sion, car le Seigneur a enlevé tes fautes. Il t’a délivrée de la main de tes ennemis. Le Seigneur, le Roi d’Israël est au milieu de toi. Puissant, il te sauvera, il amènera sur toi la joie, il te renouvellera par son amour » (So 3,14-18). Un siècle plus tard, le prophète Zacharie annoncera l’accomplissement de ce projet de salut par un Messie humble : « Réjouis-toi, Fille de Sion. Voici que ton roi vient vers toi. Il est juste et sauveur, humble et monté sur un âne. Il annoncera la paix aux nations » (Za 9,9-10)…

            Israël espérait en la réalisation de toutes ces prophéties… Et voilà que Marie, « Fille de Sion », entend de la bouche de l’Ange des Paroles qui font écho à toutes ces promesses… Elle est bouleversée… Elle réalise que c’est elle qui mettra au monde ce Roi « doux et humble de cœur », et son règne « n’aura pas de fin », car il sera celui du Fils éternel « né du Père avant tous les siècles ». Avec Lui et par Lui, c’est Dieu qui règnera. Et que veut dire « régner » pour Dieu ? La réponse est dans le nom de ce Messie : Jésus, « Yehoshû’a » en hébreu, « Dieu sauve »… Son règne sera donc celui de la Lumière sur les ténèbres, de la Vie sur la mort, de la Miséricorde sur la misère… Avec lui, là où le péché a abondé, la grâce surabondera pour le salut, la vie et la joie éternelle de tous ceux et celles qui accepteront de se tourner vers Lui de tout cœur et de s’abandonner avec confiance entre ses mains…

            Ce « Fils du Très Haut » se fera chair en Marie par « la puissance du Très Haut », l’Esprit Saint. Et c’est déjà ce même Esprit qui, dès les premiers instants de la conception de Marie, avait fait d’elle « la Comblée de Grâce », celle qui n’est remplie que par la Grâce, celle en qui les ténèbres n’ont aucune place, l’Immaculée Conception. Ainsi, « celui qui va naître » de Marie sainte, car sanctifiée dès sa conception, et de l’Esprit Saint, « sera saint et sera appelé Fils de Dieu ». Il est bien ce « Saint », ce « Juste » (Ac 3,14), « Dieu né de Dieu, engendré non pas créé, de même nature que le Père », celui qui, de toute éternité, se reçoit en tout ce qu’Il Est du Père, le Père de son côté ne cessant de lui donnant tout ce qu’Il Est,  et Il Est Esprit, Il Est Saint. Le Père engendre donc le Fils en « Dieu né de Dieu » par le Don de l’Esprit Saint. Ce Mystère se poursuit jusqu’en son incarnation : il recevra sa nature humaine du Père par le Don du même Esprit en Marie…                                DJF

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top