La prière continuelle – Père Matta el-Maskîne

Il faut prier sans cesse, sans jamais se lasser ( Lc 18, 1)

La vie, en son sens le plus profond, se résume en deux actes permanents d’une extrême simplicité, le premier est l’amour dont la source est Dieu, et le deuxième, l’adoration qui est le propre de la création : « Dieu est amour » (I Jn 4, 16). « Je ne suis que prière » (Ps 109, 4).

Ces deux actes sont d’une permanence qui ne souffre aucune interruption ; ainsi, Dieu ne cesse d’aimer la création, et la création ne cesse d’adorer Dieu : « Je vous le dis, si eux se taisent, les prières crieront » (Lc 19, 40).

Tous les actes et les multiples occupations de cette vie passeront et disparaîtront, après nous avoir valu condamnation ou récompense, et il n’en restera que ces deux actes extraordinaires : l’amour de Dieu pour nous, et notre adoration de Dieu. Ces deux-là ne passeront jamais et demeureront éternellement, Car Dieu est heureux de nous aimer : « Je mis mes délices, dit-il, à fréquenter les enfants des hommes » (Ps 8, 31), et nous trouvons tout notre bonheur dans l’adoration de Dieu.

Cette adoration est une intuition divine déposée par Dieu au cœur de la nature de l’homme, afin qu’il soit heureux d’adorer la source du vrai bonheur. Cela, nous l’avons touché du doigt, expérimenté et vérifié maintes et maintes fois ; nous avons acquis la certitude que la prière et l’adoration sont sources de bonheur permanent. Y a -t-il donc moyen de mener une vie d’adoration et de prière ininterrompues, de mettre Dieu au centre de notre pensée, de faire que tous nos actes et nos comportements gravirent autour de lui, de vivre en sa présence du matin au soir et du soir au matin ?

En vérité, cette œuvre-là n’est pas une sinécure ; elle exige de notre part une grande détermination, de la persévérance et beaucoup d’attention. N’oublions pas toutefois que, ce faisant, nous réalisons le summum de la volonté et du plan divins, et que, par conséquent, nous y serons immanquablement aidés, aimés et guidés par Dieu.

Nous résumerons l’essentiel de cet exercice de la manière suivante :

Premièrement : les objectifs de la prière continuelle :

  • Vivre en permanence en présence de Dieu.

  • Associer Dieu à toutes nos activités, à toutes nos pensées, et connaître sa volonté.

  • Accéder à une vie de joie, en nous approchant de la source même du bonheur : Dieu, et jouir de son amour.

  • Acquérir une haute connaissance de Dieu en son être même.

  • Pratiquer un heureux détachement des choses de ce monde, sans rien y regretter.

Deuxièmement : Quelques directives concernant la prière continuelle :

  • Raviver le sentiment d’être en la présence de Dieu qui toit tout ce que nous faisons et entend tout ce que nous disons.

  • Essayer de lui parler de temps en temps, avec des phrases courtes qui traduisent nos états du moment.

  • Associer Dieu à nos travaux en lui demandant d’être présent à nos activités, lui en rendre compte après les avoir terminées, l’en remercier en cas de réussite, lui dire nos regrets en cas d’échec, tout en recherchant les raisons : peut-être nous sommes-nous éloignés de lui, ou avons-nous omis de demander son aide ?

  • Essayer de percevoir la voix de Dieu à travers nos travaux.

Bien souvent il nous parle intérieurement mais, ne lui étant pas attentifs, nous perdons l’essentiel de ses orientations.

  • Dans les moments critiques, quand nous recevons des nouvelles alarmantes, ou quand nous sommes agressés, demandons-lui aussitôt conseil ; il est dans l’épreuve l’ami le plus cher et le conseiller le plus sûr.

  • Dès que le cœur commence à s’irriter et les sentiments à s’agiter, tournons-nous vers lui pour calmer cette agitation néfaste avant qu’elle n’envahisse notre cœur ; envie, colère, jugement, vengeance, tout cela nous ferait perdre la grâce de vivre en sa présence, car Dieu ne peut cohabiter avec le mal.

  • Essayer autant que possible de ne pas l’oublier, en revenant aussitôt à lui, dès que nos pensées sont prises en flagrant délit de vagabondage.

  • Ne pas entreprendre un travail ou donner une réponse avant de recevoir une incitation de Dieu. Celle-ci devient de plus en plus discernable à la mesure de la fidélité de notre marche en sa présence et de notre détermination à vivre avec lui.

Troisièmement : Principes de base pour une vie de prière continuelle :

  • Crois-tu en Dieu ? Alors, que Dieu soit à la base de tous tes comportements ; avec lui, accueille tout ce que tu rencontres dans la vie, bonheur ou tristesse. Que ta foi ne change pas chaque jour au gré des circonstances. Ne laisse ni le succès augmenter ta foi, ni l’échec, la perte ou la maladie, l’affaiblir ou l’anéantir.

  • As-tu accepté de vivre avec Dieu ? Alors une fois pour toutes, mets en lui toute ta confiance, et n’essaie pas de reculer ou de battre en retraite. Sois-lui fidèle jusqu’à la mort.

  • Confie-lui toutes tes affaires matérielles et spirituelles ; il est vraiment à même de les régir toutes. Sache que la vie avec Dieu supporte tout : maladie, faim, humiliation… et ne sois pas surpris si ces choses-là t’arrivent ; prends patience et tu les verras se transformer et se ranger toutes de ton côté pour ton plus grand bien.

  • Centre ton amour sur Dieu et ne laisse pas les obstacles amoindrir cet amour ; au contraire, accueille toute souffrance sans amertume mais avec douceur, à cause de cet amour, car l’amour véritable transforme la souffrance en bonheur.

  • Heureux ceux qui ont été jugés dignes de souffrir pour son nom. Plus heureux encore ceux qui souhaitent ardemment se sacrifier par amour pour son nom.

Matta el-Maskîne

                                                        Extrait de « L’expérience de Dieu dans la vie de prière »

                                                               (Abbaye de Bellefontaine – Editions du Cerf)

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top