6ième Dimanche de Pâques – par Francis COUSIN (Jn 14, 23-29)

« Si quelqu’un m’aime … »

 

« … il gardera ma parole. », c’est-à-dire tout ce que Jésus a dit et fait lors de son passage sur terre … sa Parole dite et écrite … et sa Parole faite, mise en action, rapportée par les Évangiles.

« Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. » … Pourquoi le pluriel ?

Peut-être pour signifier des personnes qui gardent seulement quelques paroles et qui négligent ou en refusent d’autres … ?

Et peut-être que nous sommes souvent parmi ceux-là ?

Nous prenons quelques paroles de l’évangile, et celles-là on les connaît, on les applique … sans problème … et les autres, … celles qui demandent un effort …, qui demandent que l’on change quelque chose en soi-même, qu’on modifie nos habitudes … alors celles-là, on les regarde d’un peu plus loin …

On n’est pas contre … mais on n’a pas envie de faire l’effort pour être pour …

On se fie sur ma miséricorde de Dieu …

« Avec tout ce que j’ai fait de bien, … Dieu m’acceptera bien dans son Paradis ! »

Peut-être … mais c’est un pari risqué !

Reprenons la parabole de cet homme qui avait organisé un grand diner et invité beaucoup de monde ; quand le diner fut prêt, il le fit savoir à ses invités. Mais beaucoup d’excusèrent : « J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; je t’en prie, excuse-moi. » ; « J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer. » ; « Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne peux pas venir. ». Alors l’homme se mit en colère, et envoya chercher « les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux » car « aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner. » (Lc 14,16-24).

Jésus parlait du repas dans le royaume de Dieu !

Alors il me semble que cela est clair : il ne faut pas garder des paroles de Jésus, mais toute la Parole de Jésus ! Et c’est exigeant !

Une autre question est de savoir si les phrases de Jésus sont réflexives, c’est-à-dire si on peut inverser les deux termes de la phrase : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole. » et « Si quelqu’un garde ma parole, il m’aimera. ». Peut-être pour celle-là, mais pour l’autre ?

« Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. », et « Celui qui ne garde pas mes paroles ne m’aime pas. ». Alors là, c’est un peu dur pour ceux qui ne gardent pas toutes les paroles de Jésus … parce que, même si on ne garde pas toutes les paroles de Jésus … on l’aime quand même ! Ou tout au moins, c’est l’impression que l’on a …

Mais est-ce vrai ?

D’autant que cette Parole de Jésus a donné, et donne encore maintenant à ses disciples, dont nous, n’est pas vraiment de lui, mais c’est celle du Père …

Et bientôt, cette parole, quand Jésus sera mort, sera rappelée par le « défenseur », l’Esprit Saint que « le Père enverra en mon nom » (de Jésus), pour enseigner et rappeler, pour que la Parole continue de vivre au fil du temps.

Le Père parle par le fils, le fils parle et rappelle par l’Esprit Saint qui nous est envoyé par le Père au nom du fils … donc l’Esprit-Saint nous parle maintenant intérieurement la Parole du Père par le fils (cf Jn 16,13-15).

Et si le Père et le Fils sont UN (Jn 10,30), il en est de même avec l’Esprit.

Jésus va ’’partir’’ : « Je m’en vais, et je reviens vers vous ».

Jésus ne veut pas laisser les apôtres tout seuls ; c’est la troisième fois depuis le début de ce ’’discours’’ qu’il le dit (Jn 14,3 ; Jn 14,19), et il le redira encore ensuite (Jn 16,16).

Pourquoi cette insistance sur son départ et son retour ? Sans doute l’ambiance ne devait pas être au ’’top’’ dans le cénacle pendant ce long discours …

Juste après, Jésus dit : « Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père. »

« Si vous m’aimiez » … C’est un peu comme un reproche … Jésus a-t-il des doutes sur leur amour, c’est-à-dire sur le fait qu’ils gardent, ou pas, sa Parole ?

En fait, les apôtres sont décontenancés, un peu perdus …

Il leur faudra attendre la Pentecôte et la venue de l’Esprit Saint, le défenseur … pour leur rappeler toutes les paroles et les actions de Jésus afin qu’ils puissent annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus ressuscité, annoncer cette parole qu’ils ont entendue …

Ce que nous devrions tous faire … dans la joie …

Seigneur Jésus,

Toi qui est tout amour,

comme ton Père,

tu veux que notre relation avec toi

soit basée sur l’amour

qui est la condition pour que nous gardions

ta Parole, ton enseignement.

Toute ta Parole.

Et pas seulement un peu …

ce qui nous arrive souvent …

Aide-nous à garder toute ta Parole.

 

                                                                                   Francis Cousin

Pour accéder à la prière illustrée, cliquer sur le lien suivant : Image dim Pâques C 6°

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top