Le sacrement de l’Eucharistie

Le dimanche, jour du Seigneur, jour de la Résurrection du Christ, les chrétiens se rassemblent pour célébrer la messe, appelée aussi eucharistie. Ce terme vient d’un mot grec qui signifie « action de grâce », une expression de reconnaissance pour les dons de Dieu. Jésus avait rendu grâce sur le pain et le vin au cours de son dernier repas avec ses apôtres à la veille de sa mort, et ce mot en est venu à désigner ce repas lui-même, le “Repas du Seigneur”.

Or nous sommes tous invités au repas du Seigneur. En répondant à l’invitation, nous nous rassemblons dans la prière (1), nous écoutons la Parole de Dieu (2), nous faisons mémoire de la mort et de la résurrection de Jésus au cours de la prière eucharistique, prière d’action de grâce, (3) et, nous sommes envoyés (4) témoigner, avec l’aide de l’Esprit Saint, en paroles et en actes, de l’amour de Dieu pour nos proches et pour tous les hommes.

Ce sont les quatre temps de la messe que l’on peut rapprocher du récit des pèlerins d’Emmaüs.

Les baptisés qui s’y sont préparés peuvent recevoir le pain de vie, le Corps du Christ.

La première communion, c’est recevoir pour la première fois le corps du Christ sous la forme du pain consacré par le prêtre lors de la prière eucharistique. Cette communion nourrit la foi, fait grandir l’espérance et donne la force d’aimer. En général, les enfants, qui s’y préparent pendant leurs années de catéchisme, communient pour la première fois entre 8 et 10 ans. Mais on peut s’y préparer à tout âge. On parle aussi de communion parce que ce sacrement nous unit au Christ pour former un seul corps, le peuple des baptisés.

L’Eucharistie est une nourriture donnée par Dieu aux hommes afin qu’ils vivent de lui.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top