« Père, glorifie ton Fils afin que ton Fils te glorifie » (Jn 17,1 ; cf. Jn 13, 31-33a.34-35) – DJF…

 

          Juste avant de vivre sa Passion, Jésus priait ainsi : « Père, glorifie ton Fils afin que ton Fils te glorifie et que selon le pouvoir que tu lui as donné sur toute chair il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés ! »  (Jn 17, 1-2).

 

 

          En effet, sans le Père, Jésus n’est rien, Jésus ne peut rien. Lui-même nous le dit en Jn 5, 19-20 : « En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui‑même qu’il ne le voit faire au Père. Ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement, car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. »

          Et il insiste :

          Jn 5, 30 : «  Je ne puis rien faire de moi-même »…

          Jn 8, 28 : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme (sur la croix)

                    alors vous saurez que Je Suis et que je ne fais rien de moi-même ».

          Le secret du Fils, c’est donc sa prière continuelle… Il est « toujours » le Fils Unique qui est « toujours » « tourné vers le sein du Père » (Jn 1,18)… de tout cœur…

Et de son côté, « toujours », « le Père aime le Fils » et cet Amour pour le Fils est un acte éternel : « Le Père donne gratuitement au Fils tout ce qu’il Est » :

          Jn 3, 35 : « Le Père aime le Fils, et il a tout donné en sa main, » tout ce qu’il a, tout ce qu’il est (cf Jn 16, 15 ; 17,10)…

          Et c’est ainsi qu’il l’engendre en Fils de toute éternité, en Fils « né du Père avant tous les siècles, Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, Vrai Dieu né du vrai Dieu » (Crédo)…

          « Dieu est Esprit », (Jn 4, 24), cet « Esprit est Vie » (Ga 5, 25) ?

          Le Père engendre le Fils en lui donnant gratuitement par amour la Plénitude de son Esprit, « l’Esprit qui vivifie » (Jn 6, 63 ; 2 Co 3, 6).

          St Pierre en parle en termes « d’Esprit de gloire, d’Esprit de Dieu » (1P4, 14).

          Autrement dit, par amour, « le Père de la gloire » (Ep 1, 17) donne au Fils « l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu » et c’est ainsi qu’il le glorifie… « Père glorifie ton Fils »…

          Et puisque cet Esprit est aussi l’Esprit de Puissance (Lc 1, 35) et de Force (Ac 1, 8), il donnera au Fils la Force de glorifier le Père : « Père, glorifie ton Fils afin que ton Fils te glorifie… »

          Mais cet Esprit est aussi Amour (Jn 4, 24 et 1 Jn 1, 4, 8, 16) et St Paul écrit : « L’Amour de Dieu », l’amour avec lequel Dieu nous aime, « a été versé dans nos cœur par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5, 5).

          Autrement dit, en glorifiant le Fils, le Père lui donne la force d’aimer et c’est ce Don qui lui permettra de vivre sa Passion et de s’offrir en sacrifice sur la Croix, pour le salut du monde, et donc par amour pour tout homme, quel qu’il soit, où qu’il soit… (cf Tm 2, 3-6).

Le Fils ne peut rien faire de lui-même… Glorifié par le Père, comblé par l’Esprit de Gloire, l’Esprit de Force, l’Esprit d’Amour, il reçoit ainsi du Père la force d’aimer jusqu’à l’extrême de l’Amour (Jn 13, 1), jusqu’au don total de soi« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13)…

. « Aimez vos ennemis » (cf Lc 6, 27-28)… « Mon ami » dira-t-il à Judas au moment où il le livrait (Mt 26, 50)…

. « Faites du bien à ceux qui vous haïssent »… Et au moment de son arrestation Jésus guérira le serviteur du grand prêtre, blessé par Pierre qui lui avait coupé l’oreille droite, en lui imposant les mains (Lc 22, 47-51)…

. « Priez pour ceux qui vous diffament »… « Père », priera-t-il sur la croix pour ceux qui le tuaient, « pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34)…

. « Bénissez ceux qui vous maudissent »… Pierre dira à tous ceux qui d’une manière ou d’une autre avait participé à sa Passion : « C’est pour vous d’abord que Dieu a ressuscité son serviteur et l’a envoyé vous bénir, du moment qui chacun de vous se détourne de ses perversités » (Ac 3, 26)…

         Jésus est « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14 ; 6) et Il nous dit en Jn 13,34 :

« Je vous donne un commandement nouveau :

        A – c’est de vous aimer les uns les autres

                  B – comme je vous ai aimés

        A’- aimez vous les uns les autres »…

          Jésus ne peut rien faire de lui-même ?

          Nous aussi, et cela combien plus puisque nous sommes tous pêcheurs, nous ne pouvons rien faire par nous-mêmes :

Jn 15, 5 : « Je suis la Vigne vous les sarments.

                    Celui qui demeure en moi et moi en lui, celui la porte beaucoup de fruit ;

              car hors de moi vous ne pouvez rien faire ».

Il est donc impossible d’aimer comme Jésus nous aime si nous sommes laissés à nos propres forces.

Oui, . « aimer ses ennemis »,

        . « faire du bien à ceux qui nous haïssent »,

        .  « prier pour ceux qui nous diffament »,

        . « bénir ceux qui nous maudissent »…

Tout cela, pour Jésus comme pour nous, n’est possible qu’avec la Force de l’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour et de Paix, donné gratuitement et en surabondance par le Père pour qui « aimer, c’est tout donner et se donner soi-même » (Ste Thérèse de Lisieux), en donnant tout ce qu’il est en lui-même…

Cet appel de Jésus n’est donc réalisable, « aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés », que si, comme Lui, nous mettons la prière au cœur de nos vies, une prière où nous nous tournons de tout cœur vers le Père pour recevoir du Père la force d’aimer comme Lui il aime, et cela autant que notre faiblesse le permet…

« Vivez dans la prière et les supplications ; priez en tout temps, dans l’Esprit ; apportez-y une vigilance inlassable » (Ep 6,18)…

« Seigneur, apprend-nous à prier » (Lc 11, 1)…

Jacques Fournier

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top