Recevoir le Don du Ressuscité (Jn 20,19-31 ; 2° Dimanche de Pâques – D. Jacques FOURNIER).

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.
À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

 

Nous sommes le premier jour de la semaine, le lendemain du sabbat (samedi), ce qui correspond à notre Dimanche. Jésus est mort deux jours avant, dans un déchainement de haine et de violence. Ses disciples ont peur qu’il ne leur arrive la même chose. Ils se sont donnés rendez-vous quelque part à Jérusalem, et ils ont bien verrouillé les portes…

Et l’impensable se produit : « Jésus vint et se tint au milieu »… C’est Lui qui prend l’initiative de venir vers eux. Au tout début de l’Evangile, il était entré en scène exactement de la même manière : « Jean Baptiste voit Jésus venir vers lui » (Jn 1,29). Dieu désire rencontrer l’homme, et c’est toujours Lui qui fait les premiers pas… Mais comme il ne veut pas s’imposer, si nous y consentons, il nous invite à lui dire : « Viens, Seigneur Jésus »… C’est la toute dernière prière de la Bible (Ap 22,20)…

« Jésus vint et se tint au milieu et il leur dit : « Paix à vous ! » » Cette paix est le grand cadeau qu’il est venu apporter aux hommes, à tous les hommes : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne » (Jn 14,27), avec des mots si souvent contredits par les actes. Avec lui, cette paix est d’abord un acte, un don, qui nous rejoint au plus profond du cœur, sans parole, en silence… Dans la langue de Jésus, l’araméen, le mot est synonyme de Plénitude : Dieu veut que notre cœur soit rempli comme le sien ! Il veut nous donner d’avoir part à sa Plénitude, d’être nous aussi « Plénitude » tout comme Lui est Plénitude de toute éternité… C’est toute sa mission : « En lui habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité et vous vous trouvez en lui associés à sa Plénitude » (Col 2,9). Un seul mot suffit à résumer cette Plénitude : Esprit… En effet, « Dieu est Esprit », nous dit Jésus (Jn 4,24). Dieu nous associera ainsi à sa Plénitude en nous la donnant, tout simplement : « Il vous a fait le don de son Esprit Saint » (1Th 4,8). Voilà ce qui se cache derrière ce « Paix à vous ! » car « le fruit de l’Esprit est amour, joie, paix » (Ga 5,22)… Au moment où il leur dit « Paix à vous ! », il leur donne l’Esprit Saint…

« Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur »… Il ne peut en être autrement, puisque, nous venons de le dire avec St Paul, « le fruit de l’Esprit est joie »… « Quant aux disciples, ils étaient remplis de joie et de l’Esprit Saint », écrit St Luc dans les Actes des Apôtres (Ac 13,52).

De plus, si « Dieu est Esprit », St Jean écrit aussi : « Dieu est Lumière » (1Jn 1,5). Et le Psaume déclare : « En toi, Seigneur, est la source de vie, par ta lumière nous voyons la lumière » (Ps 35(35),10). Ainsi, tout comme nos yeux de chair ont besoin de la lumière du soleil, d’un feu ou d’une lampe pour voir, notre cœur a aussi besoin d’une Lumière venue d’en haut pour « voir » les réalités spirituelles invisibles à nos seuls yeux de chair. Cette Lumière est donnée avec le Don de l’Esprit, puisque cet Esprit est Lumière : « Daigne le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de la gloire, vous donner un Esprit de sagesse et de révélation, qui vous le fasse vraiment connaître ! Puisse-t-il illuminer les yeux de votre cœur pour vous faire voir quelle espérance vous ouvre son appel, quels trésors de gloire renferme son héritage parmi les saints, et quelle extraordinaire grandeur sa puissance revêt pour nous, les croyants, selon la vigueur de sa force, qu’il a déployée en la personne du Christ, le ressuscitant d’entre les morts et le faisant siéger à sa droite, dans les cieux » (Ep 1,15-20). C’est donc grâce à la Lumière de l’Esprit Saint qui règne dans leurs cœurs que les disciples peuvent « voir » le Ressuscité, « le Seigneur de la Gloire » (1Co 2,8), le Seigneur dans sa Gloire…

Autrement dit, quand Jésus leur dit plus loin « Recevez l’Esprit Saint », ils l’ont déjà depuis le tout début de leur rencontre ! Cette Parole ne leur est donnée que pour qu’ils puissent prendre conscience, avec elle et grâce à elle, de cette réalité spirituelle qui les habite déjà, et qui leur est donnée, gratuitement, en surabondance, par ce « Père des Miséricordes » (2Co 1,3), et par cet « Astre d’en Haut », Jésus, le Fils, « qui nous a visités dans les entrailles de miséricorde de notre Dieu » (Lc 1,76-79)…

Et avec ce Don de l’Esprit, notre vocation s’accomplit… Dieu nous a en effet tous créés « en soufflant en nous » (Gn 2,4b-7) : « Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant ». Or le Souffle de Dieu est une image qui, dans la Bible, renvoie à l’Esprit Saint : « Ainsi parle Dieu, Yahvé, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a affermi la terre et ce qu’elle produit, qui a donné le souffle au peuple qui l’habite, et l’Esprit à ceux qui la parcourent » (Is 42,5). Dieu nous a donc tous créés par un Don de l’Esprit qui nous a donnés d’être « esprit », « corps, âme et esprit » (1Th 5,23). Et notre vocation s’accomplira lorsque, ouverts de tout cœur à Dieu, dans l’Amour, notre esprit sera « rempli » par le Don de Dieu, le Don de l’Esprit Saint… C’est ce que le Christ suggère dans notre Evangile, en reprenant le geste créateur de Dieu dans le Livre de la Genèse, juste avant de dire une Parole, qui, à travers les disciples, s’adresse à l’humanité tout entière, à chacun d’entre nous : « Il souffla et leur dit : Recevez l’Esprit Saint »… « Hâte-toi », donc, « de devenir participant de l’Esprit Saint » (Grégoire de Naziance, 4° s)… car il est le Don gratuit de l’Amour, de ce Dieu qui “est Amour” (1Jn 4,8.16), un Amour qui face à notre misère ne cesse pas de prendre le visage d’une Miséricorde infinie… “Ne jamais désespérer de la Miséricorde de Dieu”, disait St Benoît… Alors, “béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit” (2Co 1,3-4)…

                                                                                               D. Jacques Fournier

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top