Rencontre autour de l’Évangile – Présentation du Seigneur au Temple

Jésus, Messie du Seigneur,

Lumière pour éclairer les nations…

TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons  (Lc 2, 22-40)

Jésus vient de naître à Bethléem. Huit jours après, en obéissance à la Loi de Moïse, il recevra la circoncision (Lv 12,3). Puis, écrit St Luc, « l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception » (Lc 2,21 ; 1,31). N’oublions pas que « Jésus » vient de l’hébreu « Yéchoua » qui signifie « Yahvé sauve », « Dieu sauve ». Pour Jésus, vrai homme et vrai Dieu, c’est « le Père » qui « sauve »…

 

 Et soulignons les mots importants 

  • Dans les trois premiers versets de notre Evangile, le mot « Loi» intervient trois fois. A l’époque, la Loi était l’expression de la volonté de Dieu. Quelle est donc la seule préoccupation de Marie et de Joseph ? Et avec la Loi, quelle valeur fondamentale de la foi vivent-ils ? Noter les deux démarches qu’ils accomplissent ici…

  • Syméon signifierait en hébreu « a entendu ». Qu’est-ce que Syméon « a entendu », et qui lui a « parlé » ? Or, pour entendre Dieu, il faut être de tout cœur tourné vers Lui : noter les expressions qui, pour Syméon, nous l’indiquent.

            Comment arrive-t-il au Temple ? Quelle valeur fondamentale de la foi vit-il lui aussi ? Marie et Joseph ont vécu la même valeur avec la Loi, et tous se rencontrent : est-ce le fruit du hasard ?

  • Que signifie le mot ‘Messie’ (de l’hébreu Massiah ; en grec Khristos) ? Qu’est-ce que Syméon attendait ? Et que recevra-t-il dans ses bras ? Conclusion ? Noter en quels termes la mission du Christ sera évoquée par la suite. Noter aussi ce que nous dit indirectement de Jésus l’expression employée pour décrire ceux à qui la prophète Anne s’adressait.

  • Comment comprendre ces deux expressions :

            1 – « Il provoquera la chute et le relèvement de beaucoup » ?

            2 – « Il sera un signe de division. Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre ».

  • Enfin, Anne nous rappelle deux valeurs de la vie chrétienne, lesquelles ?

Pour l’animateur 

  • La seule préoccupation de Marie et de Joseph est d’obéir à la volonté de Dieu, de la faire passer très concrètement dans leur vie. Ils vivent l’obéissance de cœur. « Être chrétiens, c’est vivre et témoigner de la foi dans la prière, dans les œuvres de charité, dans la promotion de la justice, dans l’accomplissement du bien » (Pape François ; Angélus, 25/08/2013).

            Les deux démarches accomplies : la purification de Marie et l’offrande à Dieu du fils premier-né. Leur offrande souligne leur pauvreté.

  • Syméon a entendu de l’Esprit Saint « qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur». Il était « juste et pieux », et « l’Esprit Saint reposait sur lui », le Don de Dieu « reposait sur lui », comme la lumière du soleil repose sur une plante toujours tournée vers lui. « Le Seigneur Dieu est un Soleil, il donne la Grâce, il donne la Gloire » (Ps 84(83), 12), il donne la Lumière de l’Esprit Saint qui ne peut que reposer, de manière stable, sur quiconque demeure tourné de tout cœur vers Lui.

            Syméon arrive au Temple « poussé par l’Esprit ». Il est donc docile à l’Esprit, à ses inspirations, à son impulsion : il lui obéit. Or la signature de l’Esprit est « amour, joie, paix » (Ga 5,22)… Syméon fuit tout ce qui lui fait perdre la paix du cœur. Il n’éteint pas l’Esprit, il vérifie tout à sa Lumière, retient ce qui est bon et se garde de toute espèce de mal (1Th 5,19-22).

            Marie et Joseph obéissent à la Loi, et à travers elle, à Dieu. Syméon obéit à l’Esprit, et à travers lui, à Dieu. Et les trois se retrouvent au Temple dans « la Maison de Dieu ». C’est donc Lui qui est à l’origine de cette rencontre, grâce à l’obéissance de cœur des uns et des autres… Noter l’harmonie entre la Loi et l’Esprit : la Loi authentiquement vécue ne peut qu’aller dans le sens de l’Esprit Saint puisque c’est Lui qui l’a inspirée au cœur de Moïse (Comparer Ex 31,18 ; Lc 11,20 et Mt 12,28).

  • « Messie » vient de l’hébreu « massiah » ou « messiah », la langue de l’Ancien Testament, « celui qui a reçu l’onction ». « Christ » vient du grec « khristos », langue du Nouveau Testament, avec le même sens.

                Syméon attendait « la consolation d’Israël » ; il reçoit le Christ. La  mission  première  du  Christ  est  donc  de  « consoler »  tous ceux qui souffrent,  et  notamment  les pécheurs,  car le péché  n’engendre  dans les cœurs que « souffrance et angoisse » (Rm 2,9). Et le Christ sera « salut » pour « tous les peuples », « délivrance » notamment « de Jérusalem », « lumière pour éclairer les nations païennes et gloire d’Israël ton peuple.»

  • Il sera ‘chute’ pour les superbes appelés à descendre de leurs montagnes d’orgueil ; et ‘relèvement’ pour les humbles qui accepteront de recevoir de sa Miséricorde le pardon de leurs fautes, la guérison de leurs blessures intérieures, sa Vie qui sera Résurrection, Lumière et Paix. Et un orgueilleux qui se repent devient cet humble que le Seigneur relève…

  • « Les pensées secrètes », droiture de cœur ou non, loyauté ou non, acceptation de faire la vérité ou non, humilité ou orgueil, amour ou haine, tout cela se révèlera en Présence du Christ « Lumière du monde ». Alors, les hommes se diviseront d’eux-mêmes : ceux qui croiront ou non, ceux qui accueilleront le Christ et ceux qui le tueront, plongeant de cœur Marie sa Mère dans d’indicibles souffrances…

  • Anne nous rappelle « la prière et le jeûne », le jeûne notamment de tout ce qui nous empêche de vivre pleinement notre relation à Dieu.

TA PAROLE DANS NOS CŒURS

Je vous le demande : êtes-vous des chrétiens « d’étiquette » ou en vérité ? Et chacun répond à l’intérieur ! Non, pas des chrétiens d’étiquette, jamais ! Des chrétiens en vérité, de cœur. Etre des chrétiens, c’est vivre et témoigner de la foi dans la prière, dans les œuvres de charité, dans la promotion de la justice, dans l’accomplissement du bien (Pape François).

 

TA PAROLE DANS NOS MAINS

La Parole aujourd’hui dans notre vie 

L’Eglise nous invite à être fidèles à l’Eucharistie dominicale, à partager avec ceux qui nous entourent, à vivre le jeûne et la prière pour la paix dans le monde. Avons-nous à cœur cette obéissance de la foi ?

ENSEMBLE PRIONS 

A la Vierge Marie, Porte du Ciel, demandons qu’elle nous aide à franchir la porte de la foi, à laisser son Fils transformer notre existence comme il a transformé la sienne, pour porter à tous la joie de l’Evangile (Pape François).

 

 

Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici : 

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top