Rencontre autour de l’Évangile – 5ième Dimanche de Pâques

“Personne ne va vers le Père sans passer par moi !”

 

 

 TA PAROLE SOUS NOS YEUX

Situons le texte et lisons (Jean 14, 1-12)

Cet évangile fait partie du discours d’adieu de Jésus au moment de la Cène, donc juste avant d’entrer dans sa Passion.

 

Soulignons les mots importants

Relever dans cet évangile tous les mots qui parlent de voyage.

Jésus parle de partir et de revenir : que veut dire Jésus à ses disciples ?

« La maison de mon père » : que vous inspire cette parole de Jésus ?

« Je pars vous préparer une place » : de quelle place parle Jésus ?

« Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi » : qu’est-ce Jésus attend de ses disciples ?

« Moi, je suis » le Chemin, la Vérité et la Vie : Quelle est l’importance de ce « Moi, je suis » (pensons au Nom que Dieu révèle à Moïse au Buisson Ardent, Ex 3) ?

« Personne ne va vers le Père sans passer par moi » : Comment comprenons-nous « aller vers le Père » ?

« Celui qui m’a vu a vu le Père » : par quel mot pourrait-on remplacer le mot « voir » ?

« Je suis dans le Père et le Père est en moi » : qui est-ce qui fait cette unité profonde de Jésus et du Père ?

 

 

Pour l’animateur   

Jésus, voyant que ses disciples sont bouleversés à l’approche de sa mort, leur demande de « croire en lui » : c’est à dire de faire confiance à sa parole. Il leur demande cette confiance pour lui-même comme ils font confiance au Père. Car le départ de Jésus vers le Père n’est pas un abandon de ses disciples : il veut les associer à son propre destin en partant leur préparer une place dans « la maison du Père » : le départ c’est sa mort, son retour, c’est la Résurrection dans la vie nouvelle. C’est le chemin du Mystère Pascal. C’est aussi l’annonce du départ vers le Père et son Retour à la fin des temps. Jésus nous présente Dieu comme un Père de famille qui veut rassembler dans sa maison tous ses enfants. Durant ce temps de l’Eglise, Jésus continue de travailler pour nous faire vivre avec lui et son Père.

La maison du Père : en fait, c’est Dieu, le Père lui-même qui vit en famille avec son Fils dans l’Amour de l’Esprit-Saint.

Si nous croyons en Jésus mort et ressuscité, dès maintenant notre place est auprès du Père, nous demeurons en lui avec Jésus. Ce n’est pas seulement une place réservée pour après la mort : cette place c’est maintenant que nous l’occupons, dans la foi.

Jésus révèle qu’aucun croyant ne peut faire une expérience directe de Dieu. Le Père se rencontre dans la foi en Jésus et l’écoute de sa Parole. Philippe est invité à croire, c’est-à-dire à reconnaître dans l’homme Jésus la manifestation du Père parmi les hommes.

Les apôtres sont des juifs, croyants en Dieu, le Dieu unique, le Dieu d’Israël. Jésus les invite à centrer leur regard de foi sur sa personne et à reconnaître que c’est le Père qui parle et agit en lui, comme lui-même il est dans le Père.

« Je suis », c’est le nom même de Dieu révélé à Moïse.  C’est parce qu’il est Dieu que Jésus peut être «  le Chemin » pour aller vers le Père qui est Vérité et Vie. C’est la révélation centrale de cet évangile : il nous faut passer d’une foi en un Dieu vague et inconnu à la foi en Jésus qui est la révélation du Dieu qui est le Père, son Père et notre Père.

« Qui m’a vu, a vu le Père : pour saint Jean, « voir » veut dire  voir avec les yeux du cœur, un regard contemplatif, comme l’aveugle-né après sa guérison voit Jésus et croit en lui.

Le même Esprit-Saint qui fait l’unité du Père et de Jésus son fils nous donne la lumière de la foi pour « voir » avec le cœur.

 

   

TA PAROLE DANS NOS CŒURS :

Jésus, tu nous invites à croire en Toi, car toi seul peut nous conduire vers le Père ; toi seul peux nous le faire connaître vraiment. Car tu es dans le Père et le Père est en toi. Qui te voit, voit le Père. Ouvre nos cœurs. Conduis-nous sur le chemin de la vraie connaissance de Dieu.

 

TA PAROLE DANS NOS MAINS :

La Parole aujourd’hui dans notre vie

Beaucoup de gens croient en Dieu. Mais quel Dieu ?

«Jésus dit « dans la maison de mon Père » en parlant de Dieu.

Comment les gens parlent de Dieu autour de nous ? Quelles sont leurs idées ou leurs croyances sur Dieu ?

Et nous-mêmes ? Si Jésus Christ est le seul chemin qui nous permet de connaître le vrai Dieu, qu’il appelle « le Père », qu’est-ce que nous devons faire pour nous approcher davantage du vrai Dieu ?

Quand nous regardons Jésus dans l’Evangile, quand nous le regardons agir, par exemple avec les pécheurs, avec les pauvres, les malades, avec Zachée que tout le monde méprise, quand nous le voyons prendre part la joie des jeunes mariés de Cana, ou prendre part à la peine des sœurs de Lazare ou de la veuve de Naïm, ou quand il raconte l’histoire du père et de ses deux fils…quel visage de Dieu Jésus nous révèle ?

Et nous, notre vie, nos paroles, nos actes dans le monde sont-ils comme ceux de Jésus révélateurs du Dieu vivant et vrai,  ( devant une épreuve, devant la mort, notre manière d’être et de parler avec nos voisins, notre manière de pardonner, de parler de Dieu à nos enfants…etc ) ? 

Finalement, quelles sortes de relations nous entretenons avec Dieu : est-ce une attitude filiale avec le Père ? Ou une relation fraternelle et d’amitié avec le Christ, notre Seigneur et notre Frère ?

C’est l’Esprit-Saint qui prie en nous, dit saint Paul, et il forge en nous un coeur de fils ou de fille pour le Père et un cœur de frère ou de sœur pour Jésus.

 

Ensemble prions

Prier avec le chant  « Jésus est le chemin » p. 332

Si le chant n’est pas connu, on lit les paroles des couplets.

 

 

 Pour lire ou imprimer le document en PDF cliquer ici : 5ième Dimanche de Paques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top