Un mot, une piste de réflexion : NOUVEAUTE (Joëlle et Roger GAUD)

NOUVEAUTÉ

–  Nouveauté… Tu m’as parlé, à propos de la conversion, de regard neuf sur soi-même, sur ses activités, donc je suis prêt(e) à la nouveauté dans ma vie. Tu as dit que nous parlerions du côté spirituel. Est-ce qu’il y a du neuf à prévoir là aussi ?

–  Dieu est un Dieu de nouvelles choses… Dieu « passe son temps » (entre guillemets) à faire des choses nouvelles. Depuis la Création, jusqu’à l’événement le plus inconcevable de tous les temps : l’Incarnation. Dieu lui-même qui entre dans la Création par Jésus Christ, Jésus, qui donne sa vie à la Croix pour chacun de nous… Et qui par sa résurrection, nous appelle à une vie nouvelle…

– Oui, une vie nouvelle dans notre vie personnelle au quotidien. Dieu a quelque chose de nouveau pour chacun de nous, j’en suis convaincu(e)… Mais il ne peut rien faire sans nous. Il faut que nous le laissions nous emmener sur de nouveaux terrains… Je me souviens que le pape François a dit il y a quelques années: « Dire: “on a toujours fait comme ça”, c’est avoir le cœur fermé. »

–   Oui, je me rappelle que le pape François avait dit ça à propos de la phrase de Jésus: «Mets le vin nouveau dans des outres neuves». Celui qui n’est pas ouvert à la nouveauté du Seigneur, à l’Esprit Saint qui nous surprend sans cesse, celui-là finit avec une vie bricolée. Nos habitudes doivent se renouveler.

–  Il y a quand même de bonnes habitudes.

– Justement le pape François disait qu’il nous faut demander la grâce de savoir faire la différence entre ce qui ne doit plus changer, parce que c’est un fondement, et ce que l’on doit changer pour pouvoir recevoir cette nouveauté.

–  C’est vrai que c’est confortable de dire « on a toujours fait comme ça », ça m’est déjà arrivé, quand c’était plus facile de ne rien changer, ou alors, faute d’idée nouvelle. Mais, bien sûr qu’il faut résister à cette première réaction, et plutôt demander à Dieu de me suggérer l’habitude qui pourrait changer dans ma vie, pour le laisser faire quelque chose de… nouveau.

          Bon, alors regard nouveau sur toute ma vie intérieure. Ouvrir la porte au Christ, à l’Esprit qui frappe… « Voici, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi. »

–  Oui, c’est dans le livre de l’Apocalypse…(Ap 3, 20) Et combien d’autres passages bibliques où Dieu nous assure qu’il fait toute chose nouvelle, qu’Il nous donne un cœur nouveau, un esprit nouveau! Il veut transformer tout ce qui est mauvaises habitudes en nous.

–   Et bien sûr, Il va nous aider à sortir de ce qui nous fait peur, de ce qui nous paralyse. Il veut que notre vie change en bien, peu importe le passé. Il veut nous emmener dans quelque chose de nouveau, Il veut faire avec nous une nouvelle alliance.

           Mais que faire concrètement ?

– Peut-être commencer par se mettre en prière et demander au Seigneur la grâce de se laisser transformer chaque jour, d’accepter la nouveauté qui va m’arriver, d’accepter l’imprévu de bonne grâce.

          Un exemple, hyper concret. Quand tu vas à la messe, tu as repéré une place où tu te sens bien… C’est devenu TA place. Le jour où elle est prise, quelle est ta réaction ? Vas-tu dire: « Quel est l’intrus qui m’a pris ma place ? »

– Non, plutôt « Merci Seigneur, je sens qu’aujourd’hui, à travers cette nouvelle place que tu vas me donner, il y a sûrement quelque chose que tu as prévu pour moi. » Peut-être que je vais pouvoir rencontrer quelqu’un que je n’aurais pas vu sinon. Peut-être que c’est tout simplement pour que je commence à m’habituer de bonne grâce à la nouveauté.

–  C’est ça!

          Un autre exemple. Comment prendre cette situation de crise sanitaire liée à la pandémie? Se dire « Tout va mal, on n’en a pas fini! On n’a jamais vécu des choses pareilles! C’est une catastrophe mondiale! On ne comprend rien à toutes ces mesures que prend le gouvernement ». Ou alors, se dire ” Nous vivons une épreuve qui va nous emmener vers des horizons nouveaux. C’est une occasion de nous convertir, et comme le pape François le dit, c’est un temps de grâce qui nous est donné pour comprendre la volonté de Dieu sur chacun de nous et pour toute l’Église.”

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question antispam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Top